Allô, l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration ? c'est pour un rendez-vous...

carte OFII.png

HEUREUSEMENT IL NOUS RESTE LE RIRE !

La carte bancaire de A.. ne marche plus. C'est normal, c'est la dernière mode. Ceux qui ont droit à l'allocation pour les demandeurs d'asile (ADA) n'arrivent généralement pas à en bénéficier (Why ?...), mais ceux qui parviennent par miracle à faire débloquer leur dossier, se voient souvent bloquer leur carte... (Why ?...)

A. s'est donc déplacé à l'OFII. Pour avoir une chance d'entrer, il fallait être sur place à 6h30. Deux heures trente d'attente sous la pluie... A 9h on lui a annoncé qu'il faut désormais prendre rdv par téléphone... Ok ! Ce matin, il nous interpelle : il n'a plus de crédit sur son téléphone (logique car il n'a plus d'argent, vous suivez?), donc il nous montre le numéro à appeler. M. se dévoue, sort son mobile et appelle, et là premier fou rire : "Le numéro que vous avez demandé n'est pas attribué" ! On vérifie, c'est bien le bon numéro... On sait jamais, puisqu'on vit au royaume de l'absurde, je tente moi aussi. Et là bingo, c'est bien le bon numéro (Why ?...)

Là on reconstitue : M. a dû se faire bloquer son numéro car il a appelé plusieurs fois pour des réfugiés... Normal, c'est souvent le cas. De plus en plus il est obligatoire de prendre des rendez-vous par téléphone pour la moindre démarche, les réfugiés n'ont pas toujours d'argent, mais si un Français appelle on bloque son numéro... (Why ?...) Donc on attend, 15, 20 minutes, et... quelqu'un décrooooche ! c'est le branle-bas de combat, on s'y met à 5, car il s'agit de ne surtout pas louper le coche !

Mobillisation générale, on court à la tente chercher le dossier, car on demande des éléments, les uns tiennent les papiers,tout le monde se con-centre. A un moment ça coince, A. ne comprend plus ce qu'on lui demande. M. reprend le téléphone et propose de parler directement en français. Il est question d'un numéro de téléphone, on demande à A. son numéro, mais non en fait ce n'est pas ça : C'est à nous qu'on va donner un numéro à appeler... Ok, un instant, on prend de quoi noter... C'est bon, on note. On note... mais le numéro... c'est le numéro qu'on est en train d'appeler !

Je sais, c'est pas drôle, et c'est pas drôle notamment parce que le gars qui est en face de moi il est super mais de semaine en semaine je vois qu'il va de moins en moins bien. C'est pas drôle mais j'ai eu un deuxième fou rire. Finalement, mon rire a été contagieux, et on a tous ri, et c'était bon ! Parce que notre monde est en train de devenir fou, totalement fou, absurde et cruel, et que ceux qui nous gouvernent paraissent décidés à tout prendre, la terre, les abeilles, l'eau pour boire, les droits de l'homme. Ils sont puissants et ont les armes, ils peuvent prendre presque tout , mais pas tout, pas notre humanité, pas notre amour de la vie, pas notre soif de résistance et pas nos rires.

Solidarité migrants Wilson