Drawing Now : actualisation du désir des collectionneurs

Depuis 2007, le printemps parisien est placé sous le signe du dessin contemporain, avec un rendez-vous protéiforme qui propose à l'amateur, au collectionneur et au professionnel une rencontre unique avec ce medium.

Jacqueline Dauriac,  Sans titre,  2009 — Acrylique sur papier calque — 21 x 29,7 cm © Courtesy Galerie Isabelle Gounod

Jacqueline Dauriac, Sans titre, 2009 — Acrylique sur papier calque — 21 x 29,7 cm© Courtesy Galerie Isabelle Gounod

Pendant cinq jours le Carreau du Temple bat au rythme du dessin, de ses performances, de ses talk-show et de ses rencontres. Les galeries qui exposent au niveau bas du Carreau du Temple ont redéfini leurs propositions autour de deux nouveaux secteurs, Insight et Process, permettant de montrer le versant le plus contemporain du dessin.

Mathieu Dufois,  Ni Foudroyée , 2017 — Pierre noire sur papier — 53 x 75 cm © Mathieu Dufois, courtesy La Galerie Particulière, Paris-Bruxelles

Mathieu Dufois, Ni Foudroyée, 2017 — Pierre noire sur papier — 53 x 75 cm© Mathieu Dufois, courtesy La Galerie Particulière, Paris-Bruxelles

Insight, le premier secteur a été créé pour permettre aux visiteurs de découvrir le travail d’artistes émergents, français ou internationaux. Pour cela, le stand doit présenter un solo ou un duo, mettant en regard le travail de deux artistes. La galerie elle-même émergente ou confirmée y gagne en visibilité pour ses artistes.

Capture d'écran 2018-03-20 08.55.04.png

Process; le second  secteur propose une actualisation du dessin contemporain avec des vidéos, du dessin animé et une mise en perspective du travail de plusieurs artistes et leurs techniques spécifiques. Les galeries y présentent un projet thématique,  théorique, voir expérimental, curaté par le galeriste ou un commissaire d’exposition. Chaque exposition  accompagnée d’un texte et d’une mise en scène spécifique.

Capture d'écran 2018-03-20 08.55.12.png

Ensuite, l’exposition BD/Drawing : Correspondances présente un ensemble d’œuvres issues des collections de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, ainsi que des ateliers des artistes ou du fonds de leurs galeries. Le choix effectué permet de mettre en lumière cette influence croisée entre dessin contemporain et BD, à l’appui de tout un monde d’images très diverses et à l’écho de la création contemporaine tous modes confondus. Il est articulé soit autour de la construction de personnages et de saynètes typiques des cartoons pour quotidiens, soit à un environnement fantastique, voire même à l’abstraction psychédélique, géométrique, ou encore minimaliste.

Fred -  Philémon, l’enfer des épouvantails

Fred - Philémon, l’enfer des épouvantails

Enfin, le secteur Master Now est un parcours qui défile au long d'une vingtaine de galeries et présente, selon la sélection du directeur artistique Philippe Piguet, une vingtaine d'œuvres magistrales d'artistes renommés. 

jean Tinguely, BASCULE (EOS) VII, 1967

jean Tinguely, BASCULE (EOS) VII, 1967

Un petit point sensible. Nous adorons le dessin contemporain et le défendons ici régulièrement, mais comme le bureau de presse de Drawing Now a décidé l'an passé de privilégier les collectionneurs et partenaires du salon, en mettant des bâtons (merdeux) dans les roues de la presse, on se contentera d'y passer et d'y relever les artistes qui nous font vibrer, pour en parler, à notre aise, un fois celui-ci terminé… A bon entendeur salut ! 

Jean-Pierre Simard le 21/03/18

Drawing Now, XIIe édition -> 25/03/18
Carreau du Temple, 4, rue Eugène Spuller 75003 Paris

Sam Kaprielov

Sam Kaprielov