5 septembre 2019

IL FAUT ARRACHER LA JOIE AUX JOURS À VENIR.
— Vladimir Maiakovski
politic.jpg
 
cult.jpg
lam.jpg

FEU SUR LE QUARTIER GÉNÉRAL !

Hong Kong. La cheffe de l'exécutif Carrie Lam a fini par annoncer le retrait pur et simple du projet de loi d'extradition vers la Chine après avoir essayé en vain de désamorcer les protestations en reportant son adoption dans un futur indéfini. C’est une première victoire pour les habitants de Hong Kong qui ne comptent pas en rester là, et réclament l’instauration du suffrage universel ainsi que l’amnistie pour tous les inculpés du mouvement poursuivis pour avoir participé à des “émeutes”. 30 ans après le massacre des occupants de la place Tien An Men, même si Carrie Lam continue à brandir la menace d’une intervention de l’armée dans l’espoir que la peur amène un peuple uni et soulevé à baisser la tête et en rester là, on sent que, pour la première fois, le pouvoir du régime autoritaire de Pékin n’est plus aussi absolu qu’il l’espérait. Et il est plus que probable que cela fasse réfléchir partout en Chine.

Christian Perrot

L’Autre Quotidien vous fait suivre désormais l’actualité des luttes en France et dans le monde en collaboration avec la page Facebook Teleia.

Mantes-la-Jolie, le 6 décembre 2018. Des lycéens manifestent. 151 sont arrêtés (un record !) et contraints à rester à genoux mains sur la tête des heures en attendant d’être envoyés en garde à vue.

Mantes-la-Jolie, le 6 décembre 2018. Des lycéens manifestent. 151 sont arrêtés (un record !) et contraints à rester à genoux mains sur la tête des heures en attendant d’être envoyés en garde à vue.

"Voilà une classe qui se tient sage" : l'arrestation de dizaines de lycéens à Mantes-la-Jolie a choqué la France entière (euh, à vrai dire non… pas celle qui vote Rassemblement National). Ils étaient 151 enfants, agenouillés et mains sur la tête pendant plusieurs heures, victimes d'une violence policière inouïe, ce 6 décembre 2018 à Mantes-La-Jolie. Aujourd'hui, 151 mamans, femmes de Mantes-la-Jolie et du Mantois se dressent contre l'arbitraire policier et pour "l'amour de leurs enfants". Elles appellent à une marche nationale le 8 décembre prochain à Paris.

Vladimir Plahotniuc   , neuf ans président, milliardaire et “propriétaire de son pays”, comme l’en accusaient des milliers de manifestants excédés par ce “libertarien” un brin totalitaire et possessif, a pris la fuite , affirmant dans un communiqué  « ne plus se sentir en sécurité en Moldavie »,  pour jouir de son butin au soleil de Floride.

Vladimir Plahotniuc, neuf ans président, milliardaire et “propriétaire de son pays”, comme l’en accusaient des milliers de manifestants excédés par ce “libertarien” un brin totalitaire et possessif, a pris la fuite , affirmant dans un communiqué « ne plus se sentir en sécurité en Moldavie », pour jouir de son butin au soleil de Floride.

Les neuf dixièmes des journalistes européens avaient été briefés : rien sur la Moldavie sinon pour brocarder Dodon, vieux bureaucrate du PCUS. Sauf que le pays est en ruines, l’Etat en cessation de paiements, les subsides de Bruxelles étonnamment évaporés. Et que la rue accuse Plahotniouk de ce siphonnage juteux (au moins 500 millions d’euros). Une rue qui fait émerger des militants anti-corruption dont l’existence était insoupçonnée mais qui se montrent à présent en mesure de diriger des ministères, comme Andreï Nèstase qui a pris celui de l’intérieur.

Photo Jack Taylor

Photo Jack Taylor

Autrefois vénérées - et occupant une place presque mythique dans la culture sud-asiatique - les Hijras sont maintenant confrontées à l'oppression en marge de la société.

Illustration. Amos Biderman

Illustration. Amos Biderman

Chaque année, 4000 israéliens sont mis en demeure de prouver devant les tribunaux rabbiniques qu’ils sont juifs. Dans la plupart des cas, il s’agit de descendants d’immigrants venus de l’URSS souhaitant se marier. La procédure habituelle reposait sur la présentation de certificats de naissance et de décès. Les tribunaux rabbiniques proposent désormais à ceux dont ils jugent le cas litigieux de se soumettre à un test ADN pour prouver leur “ascendance juive”. Comme si le judaïsme était une question de race, et non de religion, ainsi que le fait remarquer le quotidien Haaretz. Le grand journaliste israélien Gideon Levy a fait un de ces tests et a découvert la vérité sur le lien de ses ancêtres avec Israël : il n’y en avait aucun.

 
Cat Power et le droit à la paresse. On le dédie à nos ami.e.s de    Kedistan   .

Cat Power et le droit à la paresse. On le dédie à nos ami.e.s de Kedistan.

On se couche pour se reposer, dormir, faire l'amour, toujours pour faire quelque chose et se relever dès qu'on l'a fait ; le chat se couche pour être couché, comme on s'étend devant la mer rien que pour être là, étiré et abandonné. C'est un dieu de l'instant présent, indifférent, inaccessible.

Claudio Magris, Microcosmes

LIVRES

ElGiza.jpg

Collaborateur de longue date du créateur de Corto Maltese, Marco Steiner, après avoir patiemment recensé entre 2008 et 2010 les paysages réels dissimulés derrière l’imaginaire de la série (« Les lieux de l’aventure », avec photographies de Marco d’Anna, publié en 2011 en italien et en français) s’est attaqué plus directement au marin mythique, en proposant en 2014, avec « Le corbeau de pierre » (traduit chez Denoël par Christophe Mileschi en 2015), le roman d’une aventure de jeunesse, qui prendrait place quelques années avant l’album « La jeunesse » (1981-1982), le premier par ordre chronologique de la série, puisqu’il concernait les années 1904-1905.

Abebe Bikila finissant le marathon olympique à Rome en 1960.

Abebe Bikila finissant le marathon olympique à Rome en 1960.

Inscrire un monde au complet, frémissant, politique, intime et beau, dans le temps précis d’un marathon olympique pas comme les autres en 1960. Somptueux.

+ de livres dans L’Autre Quotidien

ART

Josephine Baker, on l’adore.

Josephine Baker, on l’adore.

My body ≠ Ta chose est un projet où l’autre est intentionnellement réifié pour survivre à l’exotisme. Évoquant l’esprit de Joséphine Baker, l‘exposition n’a pas vocation à dénoncer ou victimiser. Au contraire, l’intention est de mettre en lumière des dynamiques où le contrôle de l’autre est exercé à partir de sa propre corporalité.
->
Maëlle Galerie 1-3 rue Ramponeau 75020 Paris

Luiz Zerbini  Lago Quadrado, 2010 —  Acrylique sur toile, 300 × 300 cm Collection Romero Pimenta, Nova Lima © Luiz Zerbini — Photo © Eduardo Ortega.

Luiz Zerbini Lago Quadrado, 2010 — Acrylique sur toile, 300 × 300 cm Collection Romero Pimenta, Nova Lima © Luiz Zerbini — Photo © Eduardo Ortega.

Avec un sens du crétin bien prononcé, Bolsonaro fait brûler les arbres pour ouvrir une autoroute en Amazonie, au cœur du poumon vert de la planète… Pendant ce temps-là, à Paris, du côté du Boulevard Raspail, à la Fondation Cartier, on réfléchit à de nouvelles approches et perceptions. L’exposition “Nous les Arbres” laisse entendre les voix de ceux qui ont développé, à travers leur parcours esthétique ou scientifique, un lien fort et intime avec les arbres, et qui mettent en lumière la beauté et la richesse biologique de ces grands protagonistes du monde vivant aujourd’hui massivement menacés.
-> Fondation Cartier, 211 bd Raspail, 75014 Paris

+ d’art dans L’Autre Quotidien

MUSIQUE

D’après un tube années 80 de la pop espagnole : “La faute au cha-cha-cha'“

D’après un tube années 80 de la pop espagnole : “La faute au cha-cha-cha'“

Théo Girard quartet " BULLE " Rototown © Discobole Records

Théo Girard quartet " BULLE " Rototown © Discobole Records

Une bulle jazz joyeuse et joueuse ! Ce n'est pourtant pas un signe des temps. À croire qu'en période révolutionnaire, on aurait besoin de mettre en garde contre un possible retour de la réaction, mais lors des dérives dictatoriales et régressives le ton devrait être aux heureuses utopies... Concert ce soir au studio de l’Ermitage.

+ de musique dans L’Autre Quotidien

L'Autre Quotidien