4 septembre 2019

IL FAUT ARRACHER LA JOIE AUX JOURS À VENIR.
— Vladimir Maiakovski
politic.jpg
cult.jpg
Photo bsaz.     Stop aux féminicides - Place de la République - Paris   . A Paris, les collectifs contre les violences faites aux femmes ont manifesté place de la République. Un rassemblement pour dénoncer les féminicides, et exhorter le gouvernement à protéger les femmes.

Photo bsaz. Stop aux féminicides - Place de la République - Paris. A Paris, les collectifs contre les violences faites aux femmes ont manifesté place de la République. Un rassemblement pour dénoncer les féminicides, et exhorter le gouvernement à protéger les femmes.

LES ANTÉCÉDENTS DU RACISME

A l’heure où nous parlons, une radio du service public, France Info, ne trouve rien de mieux à faire qu’évoquer le casier judiciaire d’un jeune de 17 ans qui vient de voir quelqu’un mourir dans ses bras et de contribuer à désarmer et attraper le meurtrier de Villeurbanne. Ah mais bien sûr, c’est une ville pauvre, et le jeune homme s’appelle Sofiane, alors le journaliste (ou la police du coin, très probable, et donc les deux) a eu l’idée (hein ? Pourquoi ?) de vérifier s’il n’avait pas « des antécédents », comme on dit. Et de les balancer comme ça à la radio après son interview. Tranquille. Et avec bonne conscience, puisque le jeune homme aura « au moins » prouvé qu’il est courageux. C’est édifiant. C’est le racisme qui s’ignore. C’est la France d’aujourd’hui.
Christian Perrot

blanquer (1).jpg

L’Autre Quotidien vous fait suivre l’autre actualité, celle des luttes, des oubliés de l’histoire, des résistants à l’oppression et des rêveurs d’un monde meilleur, en collaboration avec Teleia., (“Teleia”, c'est le point, en grec). Aujourd’hui, récit d’un voyage cet été en Palestine, l’heure de la relève à Exarcheia, bilan judiciaire du G7…

Mantes-la-Jolie, le 6 décembre 2018. Des lycéens manifestent. 151 sont arrêtés (un record !) et contraints à rester à genoux mains sur la tête des heures en attendant d’être envoyés en garde à vue.

Mantes-la-Jolie, le 6 décembre 2018. Des lycéens manifestent. 151 sont arrêtés (un record !) et contraints à rester à genoux mains sur la tête des heures en attendant d’être envoyés en garde à vue.

"Voilà une classe qui se tient sage" : l'arrestation de dizaines de lycéens à Mantes-la-Jolie a choqué la France entière (euh, à vrai dire non… pas celle qui vote Rassemblement National). Ils étaient 151 enfants, agenouillés et mains sur la tête pendant plusieurs heures, victimes d'une violence policière inouïe, ce 6 décembre 2018 à Mantes-La-Jolie. Aujourd'hui, 151 mamans, femmes de Mantes-la-Jolie et du Mantois se dressent contre l'arbitraire policier et pour "l'amour de leurs enfants". Elles appellent à une marche nationale le 8 décembre prochain à Paris.

Vladimir Plahotniuc   , neuf ans président, milliardaire et “propriétaire de son pays”, comme l’en accusaient des milliers de manifestants excédés par ce “libertarien” un brin totalitaire et possessif, a pris la fuite , affirmant dans un communiqué  « ne plus se sentir en sécurité en Moldavie »,  pour jouir de son butin au soleil de Floride.

Vladimir Plahotniuc, neuf ans président, milliardaire et “propriétaire de son pays”, comme l’en accusaient des milliers de manifestants excédés par ce “libertarien” un brin totalitaire et possessif, a pris la fuite , affirmant dans un communiqué « ne plus se sentir en sécurité en Moldavie », pour jouir de son butin au soleil de Floride.

Les neuf dixièmes des journalistes européens avaient été briefés : rien sur la Moldavie sinon pour brocarder Dodon, vieux bureaucrate du PCUS. Sauf que le pays est en ruines, l’Etat en cessation de paiements, les subsides de Bruxelles étonnamment évaporés. Et que la rue accuse Plahotniouk de ce siphonnage juteux (au moins 500 millions d’euros). Une rue qui fait émerger des militants anti-corruption dont l’existence était insoupçonnée mais qui se montrent à présent en mesure de diriger des ministères, comme Andreï Nèstase qui a pris celui de l’intérieur.

Photo Jack Taylor

Photo Jack Taylor

Autrefois vénérées - et occupant une place presque mythique dans la culture sud-asiatique - les Hijras sont maintenant confrontées à l'oppression en marge de la société.

Illustration. Amos Biderman

Illustration. Amos Biderman

Chaque année, 4000 israéliens sont mis en demeure de prouver devant les tribunaux rabbiniques qu’ils sont juifs. Dans la plupart des cas, il s’agit de descendants d’immigrants venus de l’URSS souhaitant se marier. La procédure habituelle reposait sur la présentation de certificats de naissance et de décès. Les tribunaux rabbiniques proposent désormais à ceux dont ils jugent le cas litigieux de se soumettre à un test ADN pour prouver leur “ascendance juive”. Comme si le judaïsme était une question de race, et non de religion, ainsi que le fait remarquer le quotidien Haaretz. Le grand journaliste israélien Gideon Levy a fait un de ces tests et a découvert la vérité sur le lien de ses ancêtres avec Israël : il n’y en avait aucun.

 
Tesca, Cartagena, Colombia, 1966 © Danny Lyon

Tesca, Cartagena, Colombia, 1966 © Danny Lyon

Change de ciel, tu changeras d'étoiles. 

Proverbe chilien

ART

Luiz Zerbini  Lago Quadrado, 2010 —  Acrylique sur toile, 300 × 300 cm Collection Romero Pimenta, Nova Lima © Luiz Zerbini — Photo © Eduardo Ortega.

Luiz Zerbini Lago Quadrado, 2010 — Acrylique sur toile, 300 × 300 cm Collection Romero Pimenta, Nova Lima © Luiz Zerbini — Photo © Eduardo Ortega.

Avec un sens du crétin bien prononcé, Bolsonaro fait brûler les arbres pour ouvrir une autoroute en Amazonie, au cœur du poumon vert de la planète… Pendant ce temps-là, à Paris, du côté du Boulevard Raspail, à la Fondation Cartier, on réfléchit à de nouvelles approches et perceptions. L’exposition “Nous les Arbres” laisse entendre les voix de ceux qui ont développé, à travers leur parcours esthétique ou scientifique, un lien fort et intime avec les arbres, et qui mettent en lumière la beauté et la richesse biologique de ces grands protagonistes du monde vivant aujourd’hui massivement menacés.

+ d’art dans L’Autre Quotidien

LIVRES

Abebe Bikila finissant le marathon olympique à Rome en 1960.

Abebe Bikila finissant le marathon olympique à Rome en 1960.

Inscrire un monde au complet, frémissant, politique, intime et beau, dans le temps précis d’un marathon olympique pas comme les autres en 1960. Somptueux.

+ de livres dans L’Autre Quotidien

CINÉMA

Robert Kramer & sa Aaton

Robert Kramer & sa Aaton

Selon l’expression de Robert Kramer, si le spectateur est là c’est pour qu’il lui « arrive quelque chose » à travers le film, et pas seulement pour « voir » ou pour « entendre ». C’est dans ce mouvement que nous entraîne Patrice Robin dans son livre : “Mon histoire avec Robert” (POL), avec un art du montage qui rappelle celui de ce cinéaste singulier qui a toujours su mettre en mouvement fiction et réalité dans un même élan.

L’héritage des 500.000

L’héritage des 500.000

Sur l’argument d’un trésor nippon abandonné dans le Pacifique - et donc, forcément à retrouver, Toshiro Mifune la star de Kurosawa (et du Japon réunis !) passe à la réalisation- et cela sera son seul essai. En forme de vraie réussite. Quand même ! Une bande originale électronique peu commune à l’époque et une restauration HD en font un must de la rentrée… 

+ de cinéma dans L’Autre Quotidien

MUSIQUE

D’après un tube années 80 de la pop espagnole : “La faute au cha-cha-cha'“

D’après un tube années 80 de la pop espagnole : “La faute au cha-cha-cha'“

Parlons un peu radio; quand celle-ci diffusait des musiques d’ambiance et des instrumentaux bouche-trou entre les programmes et rendez-vous quotidiens. A savoir, les années 60, que la compilation estivale du label Born Bad : “Voulez-vous cha-cha ?” remet à l’honneur. Le tour de la question en 20 titres kitschissimes.

Autumn is coming !

Une playlist musicale aussi virevoltante que les feuilles qui commencent à tomber. Bientôt nous dirons : “Soudain l’été dernier”. Mais l’automne, c’est pas si triste.

+ de musique dans L’Autre Quotidien

L'Autre Quotidien