29 mai 2019

©  Boris Mikhaïlov , Sans titre, de la série At Dusk, 1993. En savoir plus dans notre éphéméride.

© Boris Mikhaïlov, Sans titre, de la série At Dusk, 1993. En savoir plus dans notre éphéméride.

Ne juge pas ton prochain avant d'avoir été à sa place.

Proverbe hébreu

Manifestation du 8 mars 2017

Manifestation du 8 mars 2017

"Murs de Papiers" - Un film documentaire d'Olivier Cousin

"Murs de Papiers" - Un film documentaire d'Olivier Cousin


BONNES LECTURES

 
“La connaissance détruit les mythes”. Manifestation étudiante à Curitiba, Brésil.

“La connaissance détruit les mythes”. Manifestation étudiante à Curitiba, Brésil.



Marine Lanier- Le Soleil des loups / Totem

Marine Lanier- Le Soleil des loups / Totem

Métamorphose de la roche et de la terre, croissance et émancipation de deux adolescents sur un plateau ardéchois : une révolution intérieure dont le paysage est le réceptacle.

Tomas van Houtryve  : Lines and Lineage

Tomas van Houtryve : Lines and Lineage

Tomas van Houtryve explore dans Lines and Lineage le mythe identitaire américain créé à la suite de la guerre du Mexique en 1848 en utilisant une chambre photographique de l’époque et le procédé du négatif sur verre collodion humide.

Fire ! Orchestra

Fire ! Orchestra

Avec son quatrième opus, le Fire! Orchestra continue à faire bouger les lignes musicales, en se servant du zen comme premier moteur de sa musique. On se souviendra de Carla Bley pour la proximité d’écriture, mais ça joue ailleurs. Arrival, nous voilà !

ideal-trouble-2-28-mai-2-juin.jpg

Seconde édition d’Ideal Trouble, festival à tête chercheuse explosé dans cinq lieux parisiens qui offrent un catalogue d’inédits et de méconnus méritants. Vous avez cinq jours pour en faire le tour.

Alfred Panou : “Je suis un sauvage”

Alfred Panou : “Je suis un sauvage”

Nouveau coup double venu du label Souffle Continu avec la ressortie conjointe d’une tuerie d’Alfred Panou co-signée par l’Ensemble of Chicago et des aventures proto-musette de Dominique Cravic.

En quelque sorte, l’été


 
Carmen Perrin, Tracé tourné/frappé, 2018. Crayon de couleur — 163 cm de diamètre

Carmen Perrin, Tracé tourné/frappé, 2018. Crayon de couleur — 163 cm de diamètre

Si durant les années 80, Carmen Perrin s’est imposée comme sculptrice, le début des années 90 la voit travailler en lien étroit avec l’architecture et le paysage. Elle poursuit dorénavant des collaborations sur des projets liés à l’espace public et mène, de concert, une recherche qui articule la sculpture et le dessin. Atmosphères, nous voilà !

+ d’art dans L’Autre Quotidien


curio.jpg

"De toutes pièces", le féroce et déroutant cabinet de curiosités de Cécile Portier

Un homme est chargé par des commanditaires invisibles et anonymes de constituer un luxueux cabinet de curiosités. «De toutes pièces» est le journal de cet homme, au fil des quatre saisons de cette « aventure » : il raconte l’assemblage obsessionnel de cette collection, projet visant à la perfection formelle et qui, d’une saison à l’autre, se fissure et se détraque.

Une membrane de vierge décapsulée, tendue dans un minuscule tambour à broder en bois. Je pense aux tigres de cirque, passant au travers des cerceaux de papiers, des cercles de feu. Je pense à cette camisole de force vue un jour dans une exposition, entièrement réalisée en ailes d’abeilles. Je pense à tout ce qui en moi se déchire.”

Cécile Portier - De toutes pièces, éditions Quidam

Egyptian_archer_tank_destroyer_knocked_out_by_Israeli_tanks_at_Abu_Ageila_-_1956.jpg

Entre un enlèvement à Roissy et un centre ultra-secret du renseignement israélien, une plongée remarquable dans un monde d’ombres et de magouilles impavides, par un fin connaisseur de l’Israël contemporain, Dov Alfon.

C’était la première fois qu’on lui demandait de représenter son unité à Camp Rabin, le quartier général de Tsahal à HaKirya. Elle considérait avec surprise l’énorme bâtiment des Forces de défense israéliennes, tandis que l’athlétique membre de la police militaire qu’on lui avait assigné pour escorte ouvrait la marche d’un pas martial. Le lieutenant Talmor le suivait à travers un labyrinthe de casernes brutalistes en ciment et de tours en verre futuristes, le long d’allées portant des noms aussi incongrus que « chemin des iris » ou « sentier des Pâturages ».

Dov Alfon - Unité 8200 - éditions Liana Lévi


Lire les numéros précédents

L'Autre Quotidien