20 juin 2019

vie.jpg
La vie ! La vie contre quoi partout le crime et le pouvoir conspirent.
— Michel Butel
Jean Rayner, la dernière des Teddy Girls, photographiée par le futur cinéaste Ken Russell en 1954. Les pauvres ont la classe. Et le regard droit sur la vie que les riches n'auront jamais les moyens de s'offrir. C’est vieux comme le monde ou rien. Ou bien cette réplique de Garance, celle des "Enfants du paradis", film magique, s'adressant au comte de Montray qui l'entretient : "C'est extraordinaire, Édouard. Non seulement vous êtes riche, mais encore vous voulez qu'on vous aime comme si vous étiez pauvre ! Et les pauvres, alors ? Soyez un peu raisonnable, mon ami. On ne peut tout de même pas tout leur prendre aux pauvres." Et je me faisais cette réflexion : L'Autre Quotidien est vraiment un journal pauvre, très pauvre, de loin le plus pauvre de tous les quotidiens, probablement du monde. Mais ce n'est pas un pauvre journal.

Jean Rayner, la dernière des Teddy Girls, photographiée par le futur cinéaste Ken Russell en 1954. Les pauvres ont la classe. Et le regard droit sur la vie que les riches n'auront jamais les moyens de s'offrir. C’est vieux comme le monde ou rien. Ou bien cette réplique de Garance, celle des "Enfants du paradis", film magique, s'adressant au comte de Montray qui l'entretient : "C'est extraordinaire, Édouard. Non seulement vous êtes riche, mais encore vous voulez qu'on vous aime comme si vous étiez pauvre ! Et les pauvres, alors ? Soyez un peu raisonnable, mon ami. On ne peut tout de même pas tout leur prendre aux pauvres." Et je me faisais cette réflexion : L'Autre Quotidien est vraiment un journal pauvre, très pauvre, de loin le plus pauvre de tous les quotidiens, probablement du monde. Mais ce n'est pas un pauvre journal.

Seule la lame du couteau mesure la souffrance de la citrouille

 Proverbe créole

Amarcord, un mix fellinesque

Playlist charnelle

Tieri Briet

Tieri Briet

Avant de repartir pour la mer Noire, j'étais devenu ce qu'on appelle un PSA. Une abréviation que je ne connaissais pas, et que la bénévole des Restos du Cœur venait tout juste d'inscrire au stylo bille noir sur ma fiche d'inscription. Je lui avais demandé le sens de ces trois lettres. Personne Sans Adresse, elle m'avait répondu, comme un petit électrochoc avec une voix de soixante ans mal réveillée.


actu.jpg
Jaume Plensa, Spillover II

Jaume Plensa, Spillover II

Le site web russe anglophone Fact International a interviewé Fausto Giudice, un des coordinateurs de Tlaxcala, le réseau international de traducteurs pour la diversité linguistique. C’est à leur énorme travail à la fois de traducteurs et d’éditeurs, qui choisissent leurs sujets, construisent leur vision du monde, que nous devons beaucoup des articles sur l’actualité internationale que nous publions dans L’Autre Quotidien. Hommage soit donc rendu à Tlaxcala. Un tel travail de Titan pour faire circuler l’information et pour le bien de l’humanité le mérite amplement.

au

au

Prendre en compte les relations d’écodépendance et d’interdépendance peut aider à remettre l’économie au service de la soutenabilité de la vie - vie humaine, sociale et écologique. Cette soutenabilité suppose une relation équitable et harmonieuse entre l’humanité et la nature, et entre les femmes et les hommes. L’écoféminisme se propage peu à peu au sein d’autres mouvements sociaux et politiques. Pour nous, cette pensée est incontournable pour évaluer avec justesse la crise de civilisation à laquelle nous sommes confrontés et engager la transition nécessaire vers une société plus juste et compatible avec les limites de la biosphère.

morsi.jpg

Si les quotidiens égyptiens sont votre seule source d'information, à supposer que vous lisiez le journal très attentivement, vous vous êtes peut-être réveillé en découvrant qu'un citoyen du nom de Mohamed Morsi al-Ayat est mort hier lors d'une audience au tribunal pour espionnage. En réalité, cet homme de 67 ans, apparemment anodin, a été le premier président civil démocratiquement élu d'Égypte. Membre éminent des Frères musulmans, il a été élu en juin 2012 et évincé un an plus tard par l'armée, qui a déclenché une répression impitoyable contre ceux qui défendaient le président élu. La démocratie aura été de courte durée en Égypte. Au grand soulagement des média du monde libre, qui ont applaudi le coup d’état du maréchal Abdel Fattah al-Sissi, le nouveau dictateur qui allait sauver les Égyptiens des conséquences malheureuses de leur vote pour des islamistes. Tant pis pour la démocratie. Ils n’avaient qu’à mieux voter. Là, l’armée pouvait tirer à bout portant sur les manifestants qui tentaient de défendre leur président - c’était pour leur bien. Nous nous souvenons d’avoir vu des scènes horribles. Nous ne nous souvenons pas qu’elles aient choqué les chaînes d’information.


cult.jpg
Park Jiha, photo Gunu Kim

Park Jiha, photo Gunu Kim

Faire de la nouvelle musique avec des instruments traditionnels est une question qui agite la musique depuis des siècles. Bartok, Ravel, Debussy ou Moondog ont ainsi choisi des thèmes et des modes d’ailleurs ou d’antan pour composer leur actualité musicale. Il en va de même avec les compositeurs contemporains extra-européens, comme la Coréenne Park Jiha qui innove à partir de son giri, une flûte double en bambou. Philos nous a intrigué, on a réécouté de près.

ART

Annette Messager,  Sleeping Heart, 2017   Duvet, mixed media, black acrylic paint, stringCourtesy Annette Messager, Marian Goodman Gallery, New York, Paris, London

Annette Messager, Sleeping Heart, 2017 Duvet, mixed media, black acrylic paint, stringCourtesy Annette Messager, Marian Goodman Gallery, New York, Paris, London

La Galerie Marian Goodman dévoile une vingtaine d’œuvres inédites d’Annette Messager, ainsi qu’un ensemble de nouveaux dessins. Le parcours en est marqué par l’apparition de sa première installation vidéo Perdu dans les limbes (2019). Annette Messager trouve ici de quoi faire patienter jusqu’à la fin du monde, qu’elle anticipe.
19/07/19 Galerie Marian Goodman 79, rue du Temple 75003 Paris

CINÉMA

cahiers.jpg

Nous devrions tous, nous autres nouvelle humanité connectée à deux clics potentiels du savoir universel, honorer et saluer plus souvent l'oeuvre immense accomplie dans l'ombre par les milliers de passionnés qui numérisent pour le bénéfice de tous ce qui a joué (et joue visiblement encore) un rôle essentiel dans leur vie : disques rarissimes, livres introuvables, œuvres obscures, revues décisives, comme ont pu l'être Les Cahiers du Cinéma et Positif

+ de cinéma dans L’Autre Quotidien

PHOTOGRAPHIE

© Olivier Culmann / Tendance Floue.

© Olivier Culmann / Tendance Floue.

Pendant qu’on pouvait admirer un hommage à Philip Halsman sur les bords de l’Allier pluvieux, Pascal Therme, recouvert de sa plus belle nappe de protection - forcément à carreaux -, s’était mis à l’abri. Histoire d’en savoir plus sur le travail d’un membre de Tendance Floue, Oliver Culmann qui, depuis six mois, collectionnait les selfies du monde entier pour en tirer la substantifique moëlle avec le commissariat de l'exposition “Selfies. Ego/égaux”, aussi ludique que passionnante. Récit et interview…
→ 8/09/19 Festival du Portrait de Vichy

LIVRES

bento.jpg

Transfiguré par la poésie, un formidable atelier mondial des saveurs, qui se croisent et se mêlent sans jamais se nuire, bien au contraire. Goûteux, intime et politique comme jamais. On brassera et on verra.

REPAS DU MIDI
Chez grand-maman Lavoie, Saint-Gédéon, QC

Je dirai : délicieux.
Je dirai : mon pauvre tit garçon, tu peux pas trouver ça si bon, y’a rien dans ce hachis-là.
Dirai : voulez-vous partager un sachet de thé ?
L’eau qui bout, je dirai : vos galettes au sirop, grand-maman, j’arrive jamais à les faire aussi bonnes.
Dirai quelquefois : tu as toujours aimé ça, la cuisine, tu jouais dans l’armoire, tu sortais les marmites, ta mère te voyait mener ton barda, laisse-le donc faire, j’y disais, on ramassera tout ça après.
Sans même ouvrir la bouche, je dirai : je te mettais emmitouflé dans une lèchefrite, là, devant le four, sur une chaise, et j’ouvrais la porte pour te tenir au chaud.

Charles Sagalane - 47 Atelier des Saveurs - La Peuplade éditions


L'Autre Quotidien