Comme un retour d'afro-futurisme avec le Black Monument Ensemble de Damon Locks

Le Black Monument Ensemble s’est transformé, en quatre ans, de projet solo en un ensemble pluridisciplinaire, composé de 15 artistes qui assurent aussi bien musicalement que visuellement. Le collectif chicagoan annonce un renouveau du jazz conscient - et ça groove !

Le projet solo de Damon Locks qui consistait à mélanger au départ des samples tirés de discours de l’époque des Droits Civiques américains avec des rythmes à la drum machine pour créer des collages sonores politiquement engagés s’est radicalement transformé, en intégrant le collectif Black Monument Ensemble. Inspiré à la fois de l’Artistic Heritage Ensemble de Phil Cohran, du mythique Black Rhythm Happening de Eddie Gale, d’Archie Shepp ou encore du It Takes A Nation of Millions to Hold Us Back de Public Enemy, Black Monument Ensemble allie différentes influences de la Great Black Music, du jazz au gospel, du hip hop au spoken word, de l’électronique au rythmes afros. Ce fameux collectif intègre aujourd’hui quatre instrumentistes (dont l’épatante clarinettiste Angel Bat Dawid), six chanteuses et chanteurs, et six danseuses de l’ensemble Move Me Soul. Un point de départ pour renouveler la fierté black au temps de Donald le canard crétin à houpette… 

Et l’afro-futurisme n’a pas changé de discours, toujours valable depuis Sun Ra et le free en période black power, il trouve ici une nouvelle conscience qui permet de se projeter dans un futur envisagé comme possible et bien meilleur que la réalité du moment. On dira qu’au vu du renouvellement pour les afro-américains de leur exécrables conditions de vies des 60’s, le rêve d’un futur à imaginer eux-mêmes soit encore et toujours d’actualité, en se servant de l’Histoire aussi récente que passée. Dire qu’on y retrouve aussi bien des traces de l’Art Ensemble ou des pré-cités est un euphémisme, avec ce jazz radicalement solaire et engagé, on se trouve sans le moindre doute devant un projet très fort autant qu’emballant.

Et dans le sillage d'un genre qui renaît mondialement sous des formes assez différentes, des labels comme International Anthem (qui a sorti l’indispensable Ben LaMar Gay et Angel Bat Dawid) parviennent à montrer, disque après disque, qu'il n'y a peut-être jamais eu époque plus actuelle pour pratiquer la musique la plus libre du monde. C’est dit : à voir et à entendre au plus tôt… 

Jean-Pierre Simard le 5/06/19

Black Monument Ensemble - Where Future Unfolds  -  International Anthem Records

Black-Monument-Ensemble-Where-Future-Unfolds-Cover-1024x1024.jpg