Qui a peur des antilopes de Penelope Antena? C'est pas moi !

A bien chercher la filiation, ou plutôt les sororités de Penelope Antena, on sent vite monter comme un parfum de Coco Rosie et de sa mère Isabelle, toutes égéries de scènes indés de 80 à 2010, et on y retrouve un laisser-aller du propos qui en fait toute la différence et le grain folktronica. Retour de gazelles disparues? Oui, mais pas que … 

Penelope Antena - par Alice Coulet

Penelope Antena - par Alice Coulet

Après les débuts du premier EP Down the Habit Hole, en passant par les rythmiques hiphop du duo Honey Drips, Penelope Antena tisse sa musique au fil de sa voix. Elle s’est même retirée dans la montagne pendant un an pour y concevoir seule ce premier album qui témoigne de son évolution musicale, au regard de son évolution personnelle. Casser la voix/changer de voie … 

On parlait de gazelles et d’antilopes, on se doit de citer Lizzy Mercier Descloux pour la référence, et plus loin au fil du disque, de la rencontre tubesque de Neneh Cherry avec Youssou N’Dour en filigrane de certains duos, comme une quête de sens qui va sans encombre, en empruntant tous les labyrinthes à portée pour voir ce sur quoi ça peut déboucher. Il va sans dire que c’est de famille puisque l’album a été conçu sur le matériel de Marc Moulin qui, en plus d’être son grand-père, un jazzman belge émérite, était aussi un membre de Telex, équivalent fun électro d’outre-Quiévrain de Kraftwerk. Citons aussi sa mère Isabelle Antena dont le Camino del Sol reste une petit miracle électro soft chanté qui encapsule les débuts des 80’s.

Ici, au carrefour de la rigueur et de l’expérimentation Penelope redécouvre un monde d’antilope à la course véloce, au chant à côté, en laboratoire d’harmonies et de sons filtrés ou pas ; des envolées parfois intimes, parfois hantés, toujours habitées. Et c’est passionnant tout du long à jouer et composer de manière instinctive (Coucou Coco Rosie et son folk de sorcière…) en créant une vraie proximité avec l’auditeur qui se laisse divaguer au fil du son en suivant les climats évoqués/suggérés plutôt qu’assénés.

Le dossier de presse (forcément laudateur) va jusqu’à affirmer que l’album dégage un vrai sentiment folk, un souffle comme le vent dans les sapins qui entourent sa maison et vient s’emparer de ses nouveaux morceaux. Pour une fois, rien à dire, juste écouter, se laisser surpendre par l’inventivité du propos, la découverte d’une nouvelle conception du son en solitaire si communicative. Et partager avec elle ce moment suspendu. Quitte à y revenir de nombreuses fois (comme nous depuis quelques temps…). Un premier album aussi chaudement recommandé qu’à découvrir sans tarder.

Jean-Pierre Simard le 13/06/19

Penelope Antena - Antelope - Kowtow Records (sortie le 14/06/19)

ANTELOPE Cover HD by Francesco Tortorella.jpg