Comment écrire l'Or de la Fougue ? Pierre di Sciullo la met en page 

L’Or de la Fougue n'est pas un livre. C'est une clameur. Son inclassable typographe d'auteur, Pierre di Sciullo, ne rentre dans aucune cas(s)e, encore moins d’un cassetin - fussent-ils des cadratins - . Et, en graphiste de caractère, il en dessine, avec des traits. d’humour, surtout.

IMG_4785.jpg

La langue, les mots dits, l’oralité et son écriture sont au cœur de son travail graphique. Depuis quelques années déjà, il dessine au pinceau des caractères qui se disent, en plus de se lire.

Mais ne les dit-on pas aussi lorsqu’on les lit ?  C’est dans ces espaces fines et variables que Pierre di Sciullo nous emmène dans son univers poétique. Une poésie en lettrines, en fûts et en (chemins de) traverses, prenant souvent la tangente (voir l'oblique) pour taper sur les panses un peu trop enflées des typographes ex-sveltes. (Avec qui voulez-vous lutter ?) 

Il y déjoue les règles de corps, d’interlignage, d’espace et de césure pour créer en toutes lettres, des mots qui se (dé)composent et (re)composent des faux-amis phonétiques, des approximations où l’orthographe se (dé)graphe, où le vocabulaire se voca(bu)lise, où les caractères se prennent les pieds dans le tapis et finissent par y la(i)sser leurs empattements. 

Ce jeudi 12/04 soir, avait lieu, à Ménilmontant, au Monte en l'Air, le lancement de son livre L’Or de la Fougue, sorti  aux éditions Adespote; un livre écrit, dessiné et mis en page par les bons so(i)ns de l’artiste. A cette occasion, une lecture en duo de quelques pages de l’ouvrage avait été préparé. Une lecture ? « Quantange* » ? « Kouije* » ? « Quacoustikaije ? » (Réglons ensemble nos sonautones, voulez-vous ?)

Car il y en avait de la voix - par deux fois-même ! Lecture aux participes actifs, le happening poétique s’est métamorphosé en grande clameur enthousiasmante. Redéfinissant le principe de lecture même: pourquoi commencer à lire de gauche à droite ? on pourrait très bien partir du centre et de haut en bas, surtout au Monte en L’Air. Nous voici tous lecteurs des quelques pages sublimes, nous marrant en narrant les mots qu’on comprenait après coup. ( Et mon courroux - coucou !)

Syllabique en diable, démons des mots, nous étions en anges déchus, assez déçus que cela ne dura l’éternité. Pour prolonger le luxe, eussent-ils continué encore un peu après 20 heures… nous en restâmes sur notre faim, mots en bouche, gueules amusées et à muses, nous sautions sur le livre pour l’acheter un seconde fois. Quand on aime… 

Deviendrait-il un livre quantique ? Nous voulions continuer à les chanter, à les marteler, ses scanda(b)les refrains, sans ronger les nôtres.

LOrDeLaF1.jpg

À ton tour de prendre en main et en langue déliée, la « litté » aux ratures, la peau des mots blêmes et les matins en conteuse: oublie tes problèmes ou prends-les pour un autre, désaltère-toi des altérités syntaxiques. Quand arrive l'aléatoire, il faut se résoudre à y aller…

Les onomatopées opèrent leur charme en toi et tes congénères lorsque, dans l’air, leurs sons génèrent tant de voluptés esthétiques.

Un livre de printemps donc, où les bourgeons sont autant de promesses d’abondance, de fleurs et de fruits; un pays de Canaan en pages, ruisselant de lait et de miel ! On y fait le noce car, on aurait tort de s’en priver !

pierre-insta.png

* Le Quantange est une police de caractères orthographico-phonético-plastique. On dispose d'autant de formes de lettres que de façon de les prononcer en français. Cela permet d'indiquer la prononciation par des correspondances graphiques entre les signes et les sons, tout en respectant l'orthographe. Le texte se rapproche alors de la partition musicale, mais sans codage supplémentaire. Pour les enfants, les étrangers et tous ceux qui aiment jouer avec la langue ;  pour les textes à lire à voix haute comme le théâtre, la chanson et les formulaires administratifs. Le Kouije est une version plus souple et plus complète de cette recherche.

image_1_lor_de_la_fougue.jpg__1000x2000_q85_subsampling-2.jpg

Richard Maniere le 13/04/18

L’Or de la Fougue, (écrit, dessiné et mis en page) par Pierre di Sciullo, avec le texte « La grotte aux milles mots » de Wajdi Mouawad aux éditions Adespote/ Pollen 22 €
Format 210 x 280 mm, 72 pages impression en trichromie, 

disciullor.jpeg