"Le Communisme expliqué aux enfants" : le livre de Bini Adamczak qui scandalise l'alt-right

Il était une fois des per­son­nes qui aspi­raient à se libé­rer de la misère du capi­ta­lisme. Comment faire pour que leur désir de chan­ge­ment puisse deve­nir réa­lité ? Ce petit livre pro­pose une vision dif­fé­rente du com­mu­nisme, fidèle à son ambi­tion : se débar­ras­ser d’un monde de souf­france et d’oppres­sion.

bini2.jpg

Mobilisant les res­sour­ces de la lit­té­ra­ture enfan­tine, mais pas seu­le­ment, ce texte cher­che à rendre abor­da­ble pour toutes et tous cer­tains concepts de la théo­rie marxiste et com­mu­niste. Princesses et usines, pay­san­nes et tra­vailleu­ses oppri­mées, devien­nent les actri­ces d’un récit ludi­que et illus­tré par lequel il s’agit de reve­nir sur l’his­toire du capi­ta­lisme, sur celle de la féo­da­lité, sur la théo­rie des crises, sur les formes mul­ti­ples de la domi­na­tion et de l’exploi­ta­tion, mais aussi et sur­tout sur les dif­fé­ren­tes défi­ni­tions et com­pré­hen­sions de la visée com­mu­niste.

bini3.jpg

Bini Adamczak est une théo­ri­cienne et artiste basée à Berlin. Ses recher­ches et écrits por­tent sur la théo­rie sociale cri­ti­que, les poli­ti­ques queers, ainsi que sur l’his­to­ri­cité des révo­lu­tions. On lui doit notam­ment une étude publiée en 2017 chez Suhrkamp à propos de liens entre la séquence poli­tico-sociale de 1917 et celle de 1968 (Beziehungsweise Revolution. 1917, 1968 und kom­mende), ou encore une autre plus pré­ci­sé­ment consa­crée à l’his­toire du com­mu­nisme depuis la Révolution d’Octobre (Gestern Morgen).

La parution du livre aux États-Unis a provoqué une véritable levée de boucliers de la part de toute la mouvance conservatrice, de l’alt-right, et a par conséquent largement contribué à faire de ce livre l’un des grands emblèmes de l’opposition à Trump. «Au grand dam des parents, les éditions MIT Press ont récemment publié un petit livre portant le titre de Communism for Kids. Il apprendrait aux enfants à diriger un goulag, à imiter certains dictateurs génocidaires, à adorer Satan, et globalement à contribuer à la destruction de la civilisation occidentale ‒ le tout pour la modique somme de 12,95 dollars […] L’auteur de ce texte répandrait subrepticement certaines valeurs “anti-américaines”, féministes, queers, etc. C’est en tout cas ce que peuvent raconter pléthore de figures ou médias conservateurs comme Breitbart, National Review, American Conservative, The Daily Beast, The Daily Signal, Alex Jones, Rush Limbaugh, Milo Yiannopoulos, Steven Crowder, The Blaze, Pamela Geller, The Christian Truther, The Washington Free Beacon et Fox News.» — Jacob Blumenfeld, The New York Times

Capture d'écran 2018-11-15 15.29.27.png

«Le Communisme expliqué aux enfants de Bini Adamczak ne s’adresse pas seulement aux plus jeunes. Le livre s’adresse aux lecteurs de tous âges, malgré son style délibérément naïf. Ceci afin d’éveiller leur imagination enfantine et leur capacité à rêver. Bini Adamczak nous rappelle que le monde n’a pas toujours été tel qu’il est aujourd’hui et qu’il peut être changé […] “Les contes de fées”, a affirmé le critique marxiste Siegfried Kracauer pendant les années de la République de Weimar, “ne sont pas des histoires de miracles mais plutôt des annonces de l’avènement miraculeux de la justice.”» — Ross Wolfe, LA Review of Books

Bini Adamczak, Le Communisme expliqué aux enfants, éditions Entremonde.
Traduit de l’allemand par Elsa Fernandez et Cornelia Möser

bini4.jpg