Soutien total aux iraniennes qui défient la tyrannie des autorités religieuses et des politiciens machistes

Pourquoi nous avons choisi de superposer ces trois photos :

Le 8 mars 1979, journée internationale des femmes, 100.000 iraniennes manifestaient en vain contre l'imposition du port du voile par le gouvernement islamique sous peine de prison et du fouet.

Le 27 décembre 2017, une femme, seule, mais soutenue aujourd'hui par beaucoup d'autres iraniennes, continuait la lutte pour la liberté de porter ou non le voile.

women_protesting_hijab_iran.jpg
Vida-Movahedi.jpg
women_protesting_hijab_iran_4.jpg

La police iranienne continue à arrêter des femmes accusées d'avoir ôté et brandi publiquement leur voile pour protester contre l'obligation faite aux iraniennes depuis l'instauration de la république islamique (voir plus bas) de sortir voilées en signe de soumission à l'Islam. Le mouvement semble pourtant s'étendre. Nous le soutenons sans la moindre hésitation. On nous parlera sans doute de "nos contradictions", puisque nous défendons en France le droit pour des mères de porter le foulard (pas le burka) sans être interdites de sorties scolaires avec leurs enfants, et le droit en général pour des femmes musulmanes de se déclarer telles sans devenir l'objet de mépris, de menaces, ou de discrimination. Il s'agit pourtant dans les deux cas, et de façon limpide, de liberté. Se voiler ou non doit être un choix personnel. Si c'est le résultat d'une obligation sociale, ou d'une contrainte quelconque exercée sur une femme, peu importe en quel nom, qu'il soit de Dieu ou de la loi, le port du voile devient le symbole de la victoire d'une dictature sur ses victimes, et son imposition justifie toutes les révoltes.

anno

anno

27458944_2078065642207519_1854352082222409990_n.jpg
27067264_2078134605533956_4208634240662822229_n.jpg
27459377_2080414368639313_2700718241450309846_n.jpg
27503797_2076990385648378_6346801854842799711_o.jpg
26907310_2072491536098263_5144781271007440662_n.jpg