Louise, par Kenny Ozier-Lafontaine

© Sibylle Schwarz

© Sibylle Schwarz

oui Louise
si j'étais libre
comme le vent
moi aussi j'arracherais des arbres
je soulèverais des mini jupes
je dévierais des jets d'urine
je donnerais à boire aux montagnes
et à vivre aux chiens
je ferais des ouragans
pour déchirer des palmiers
pour faire dégager les touristes
trop blancs trop roses trop riches
je déchirerais tous les cocotiers
parfois je ne ferais rien du tout
je ne me reposerais jamais
mais parfois je ne ferais rien
je ferais siffler les enfants
qui ne savent pas qu'un jour
on arrête de siffler
parce que
c'est malpoli
parce que le coeur n'y est plus
je lècherais des glottes
des lèvres
si j'étais le vent
je viendrais te secouer les puces
de temps en temps
pour que tu
ne dormes jamais
sur tes deux oreilles
que tu m'oublies pas, Louise
si j'étais libre comme le vent
les bouquets de fleurs
qui trainent dans les cimetières
je les offrirais aux jolies filles
rien n'est perdu Louise
mais si j'étais libre comme le vent
je perdrais pas mon temps à jouer
au jeu des feuilles mortes
avec des feuilles
idiotes
qui ne veulent plus jouer
on dit qu'il existe un vent qui emporte
les corps
et un qui emporte les ombres
on dit que le second
emporte le premier
on dit des tas d'âneries
si j'étais libre comme le vent
je ferais dévier des autoroutes
je ferais ça
en défonçant du goudron
avec mes dents transparentes
transparentes comme le sachet plastique
pour peser ses légumes au magasin
si c'était moi le vent
je ne demanderais de conseils à personne
je ferais rire mon grand père

Kenny OZIER-LAFONTAINE


  • Kenny OZIER-LAFONTAINE (parfois Paul Poule) est poète, plasticien, vidéaste, né pour la première fois à Fort-de-France, Martinique.

  • Illustration © Sibylle Schwarz