Comment cadrer le territoire avec Julien Guinand, Karim Kal et Bertrand Stofleth

Julien Guinand, Karim Kal et Bertrand Stofleth travaillent dans le champ de la photographie, en développant des processus d’exploration des territoires. A travers ces démarches artistiques bien distinctes, tous trois s’attachent à révéler des enjeux historiques, socio-économiques, politiques ou même philosophiques qui marquent nos environnements.

Bertrand Stofleth, Série Rhodanie # 22, Décines-Charpieu, canal de Jonage, déversoir d’Herbens, chemin de halage, 2009   Tirage pigmentaire papier baryté Hanemüle, contrecollé sur dibond — 90 × 110 cm Courtesy of the artist

Bertrand Stofleth, Série Rhodanie # 22, Décines-Charpieu, canal de Jonage, déversoir d’Herbens, chemin de halage, 2009 Tirage pigmentaire papier baryté Hanemüle, contrecollé sur dibond — 90 × 110 cm Courtesy of the artist

Si les affinités ne manquent pas entre leurs objets de recherche : paysage, architecture, espace public, leurs procédures temporelles et protocoles plastiques se distinguent singulièrement. Ainsi, les observatoires photographiques initiés par Bertrand Stofleth se déploient géographiquement et dans le durée sur un principe séquentiel. Procédant par stratification spatio-temporelle, il construit une forme d’écriture de la mémoire, des usages et mutations des paysages.

Karim Kal,  Palissade, Série Abstractions, périphérie lyonnaise , 2013   Tirage jet d’encre, contre-collage sur dibond — 67 × 80 cm Courtesy of the artist

Karim Kal, Palissade, Série Abstractions, périphérie lyonnaise, 2013 Tirage jet d’encre, contre-collage sur dibond — 67 × 80 cm Courtesy of the artist

Karim Kal porte son regard en marge des représentations institutionnelles de l’espace public, interrogeant les rapports d’autorités et luttes de pouvoirs qui s’y exercent. A travers un dispositif de prise de vue nocturne au flash faisant tendre l’image vers l’abstraction, il relève des marqueurs sociaux, culturels et politiques inscrits dans l’architecture urbaine.

Julien Guinand,  Une vallée, (série en cours) , 2016   Photographie — 110 × 130 cm Courtesy of the artist & Courtesy Galerie Françoise Besson

Julien Guinand, Une vallée, (série en cours), 2016 Photographie — 110 × 130 cm Courtesy of the artist & Courtesy Galerie Françoise Besson

Par son approche philosophique, voire métaphysique du territoire, Julien Guinand s’emploieà capter les équilibres, tensions et forces qui se dégagent de paysages, scènes d’actions ou groupes d’individus. Dans une forme d’économie visuelle, il compose des ensembles d’images et d’enregistrements sonores, faisant émerger du réel un potentiel fictionnel sous-jacent.

Julien Guinand, Karim Kal, Bertrand Stofleth — Rencontre avec Michel Poivert le 27 avril à 19h sur inscription : info@dda-ra.org

L’historien de la photographie Michel Poivert viendra échanger avec les artistes invités, sur les liens et singularités de leurs recherches artistiques. Ce dernier dirige l’École doctorale d’histoire de l’art à l’Université Panthéon-Sorbonne, où il enseigne l’histoire de la photographie. Critique d’art et commissaire d’exposition, il a également présidé durant quinze ans la Société française de photographie.

Friedrich Angel (avec galerie) le 13/04/17 

Karim Kal ,   Cités d'Urgence  , Alger, 2006 Série de 5 photographies, tirage jet d'encre, contre-collage dibond, 90 x 120 cm

Karim Kal , Cités d'Urgence, Alger, 2006
Série de 5 photographies, tirage jet d'encre, contre-collage dibond, 90 x 120 cm

Julien Guinand, Karim Kal, Bertrand Stofleth → 5 mai 2017
Délégation parisienne de la Métropole de Lyon (Lieu éphémère)  2, rue de Villersexel 75007

La Vallée    Bertrand Stofleth    2016

La Vallée Bertrand Stofleth 2016