Tout ce que la peinture tantrique signifie sans le dire, ou comment sortir de l'abstraction par l'étude

"!Créer un monde sans objet au-delà du zéro des formes!" - c'était le cri de Malevitch, en 1915, quand il expliqua son fameux carré noir. Le début de l'art abstrait moderne, qui se situe pour nous essentiellement dans un refus de la figuration. "Cela ne représente rien!" - c'est bien sûr la première critique qu'on entendit alors, et qu'on entend encore. Quant à celle qui suit: "cela ne veut rien dire", eh bien, ce n'est pas sûr du tout! En occident, c'est vrai, le sens des symboles s'était perdu depuis longtemps. Alors que voulait dire Malevitch? Le savait-il lui-même? Qui pourrait le lire? En orient, en Inde, par exemple, ou au Tibet, dont tout le monde connait les fameux mandalas, l'abstraction veut justement dire quelque chose, comme une invitation ou un support à la méditation, que les adeptes et les initiés comprennent. C'est ce qui est fascinant dans cette collection de peintures tantriques récentes et anonymes (!) du Rajasthan, rassemblée par un français, Franck André Jamme.

6efa1fff37a46644543b66d25f8b51c6--indian-paintings-abstract-paintings.jpg
6a0120a575ddcd970c015391c5d93c970b-500wi.jpg
6a0120a575ddcd970c015391c5c154970b-500wi.jpg
6a0120a575ddcd970c015435992b11970c-500wi.jpg
6a0120a575ddcd970c015391c5c1c7970b-500wi.jpg
6a0120a575ddcd970c015435992ba6970c-500wi.jpg
6a0120a575ddcd970c015391c5c2bd970b-500wi.jpg
6a0120a575ddcd970c015391c5c307970b-500wi.jpg
6a0120a575ddcd970c015435992cd4970c-500wi.jpg
Casimir Malevitch

Casimir Malevitch

Lucio Fontana

Lucio Fontana

ARTL'Autre QuotidienTantra, Inde