Steam, au Cirque Electrique, la violence avec des plumes

Le Cirque Electrique rebalance Steam, mais encore plus méchant, avec une musique plus violente et des numéros plus concis.

cirque_electrique_steam-1.jpg

Steam c'est l'Europe en déclin, une faillite totale d'un cirque, d'un pays ou d'un continent, époque du non retour, un bug numérique des humains, perte de mémoire mélancolique, Ambiance, recréation des idées et d'une musique animale, une traversée urbaine dans un monde sans faiblesse. Seul toujours tout seul - Steam n'a pas de religion - pas de repères et se réinvente sans prétention.

Inspiré des poèmes d’Alain Bosquet, Steam est le rire rageur de ceux qui n’ont plus rien et ne croient plus à rien. Ni dieu, ni foi, ni espérance.
La narration est enrayée. Les mots se sont brisés au contact de la réalité.
Et ce qui en ressort est très fort.
Débris. Fragments. Désordre. Les tableaux se construisent, s’enchainent et se superposent écrivant, de ce chaos, une forme de poésie brute et mélancolique, celle d’un mythe urbain désenchanté - mais enchanteur. Qu'on se le dise !

Du cirque avec les moyens du rock et la promo qui va avec, c'est l'apanage du Cirque Electrique et de ses animaux/agitateurs - pas triste pour un sou- si étranges de tant de proximité. Deux musiciens live qui envoient le bois, et des acrobates, des funambules, de ceux qui défient la gravité terrestre et du monde. Bien mieux que la précédente version, car plus resserré le spectacle n'a aucun temps mort et on sort ébouriffé de tant de virtuosité scénique. Son, lumière, fumée, participants et déplacements :  tout bon !

Steam -> 27/11/16
du mercredi au samedi à 21h et le dimanche à 17h - Durée : 1h15
Cirque Electrique - Place du Maquis du Vercors - 75020 Paris