Master Wilburn Burchette et sa Psychic Meditation Music

On vous parlait dernièrement des ressorties des premiers albums de Brian Eno. Et on découvre que le mystique californien Master Wilburn Burchette n'avait rien à lui envier. A tel point  que cet album datant de 1974 emprunte les mêmes biais que le premier album d'ambient du beau Brian avec synthétiseurs rikiki et longues plages méditatives. On s'en explique.  

 Master Wilburn Burchette

Master Wilburn Burchette

On vous a déjà raconté l'histoire de ce virtuose autodidacte de la guitare qui s'était fabriqué une guitare d'improvisation (voir cliché ci dessus) pour jouer à sa manière les voies de la  méditation qu'il préconisait, enjoignant ses auditeurs à des exercices de "Deep Listening" façon Pauline Oliveiros, afin d'atteindre d'autres états de conscience à la simple audition des ses albums qu'il vendait uniquement par la poste et dans des revues américaines aussi barrés que Fate Magazine, Beyond Reality, voire Gnostica News.

Guitar Grimoir.jpg

Il offrait ainsi à la vente, sa méthode en sept parties, la Psychic Meditation Course, destinée à apprendre aux gens à bien écouter la musique. En accompagnement, on pouvait aussi se procurer ses albums de guitare ou de musique électronique, ceux-ci dessinés et ornés de notes de la main du maître, lui-même.

Carrément accro à la parapsychologie dès ses 12 ans, Burchette lit les fondamentaux du mysticisme tibétain en apprenant la guitare classique, se servant des sons vibratoires tibétains pour forger accords et images tonales de sa musique. Il a ainsi réalisé 7 albums en sept ans de 1971 à 1977 avant de jeter aux orties, livres, partitions et albums et oublier tout ce qui pouvait avoir un rapport avec son œuvre précédente.  

Godhead.jpg

Après ses albums acoustiques des débuts: Master Wilburn Burchette Opens the Seven Gates of Transcendental Consciousness et Occult Concert, l'année 74 le vit changer de registre et pratiquer comme ici sur des faces entières des explorations psychédéliques à base de synthétiseurs analogiques primitifs pour délivrer ses expérimentations modales sur des tonalités uniques. 

On rappelle que ses disques se posaient comme des méthodes de guérison, conçus qu'ils étaient à partir de ses ondes alpha et thêta et destinés à remplacer le bouillonnement de la pensée par des cycles plus lents qui renvoyaient les états de conscience au loin pour apporter la paix.  Et comme il n'existe pas d'extrait de l'album de 1974 dont on vous parle ici, un autre plus tardif en donne un aperçu. 

Si vous arrivez à en trouver sur des sites de vente, n'hésitez pas à vous en offrir un d'une quelconque période, tout semble ressortir depuis l'an passé. Ca mérite grandement le détour. 

Jean-Pierre Simard le 14/06/18
Master Wilburn Burchette Psychic Meditation Music
 Burchette Brothers ‎– BB-002

Master-Wilburn-Burchette couve.jpg