Dompter les chaussures animalières de Masaya Kushino

Ainsi donc, les chaussures à semelles rouges distinctives de Louboutin ne seraient plus les seules à faire partie d'un nouveau chic aussi déluré que contemporain ? C'est en tout cas l'idée du  designer nippon Masaya Kushino qui fait rentrer, de plein pied, dans les salons bien chaussés aussi bien plantes fournies qu'animaux d'un autre genre, avec ses Bird-Witched.

chaussures-animalieres-et-nature-de-Masaya-kushino-7.png
chaussures-animalieres-et-nature-de-Masaya-kushino-13.png

Ces chaussures inspirées par la nature et les animaux doivent être considérées comme des sculptures qu'il doit être possible de chausser. Beaucoup de designers sont passés au-delà de la chaussure fonctionnelle et considèrent à l'heure actuelle que celle-ci peut aussi être considérée comme un œuvre d'art à part entière. C'est à dire à prendre en compte comme une œuvre en trois dimensions, avec le fondamental problème basique qu'il leur faut être aussi seyante que portable… 

chaussures-animalieres-et-nature-de-Masaya-kushino-8.png
Un certain nombre de stylistes ont déjà affirmé que les chaussures ne sont pas simplement faites pour y glisser ses pieds, mais aussi peuvent être considérées comme des œuvres d’art à part entière. Ces dernières sont ainsi visuellement aussi stimulantes que n’importe quelle pièce en trois dimensions, avec la gageure d’être portables. Les œuvres sont faites pour être simplement présentées ou admirées. Mais quand on en arrive à la problématique de la chaussure artistique, il en va autrement car les miennes sont aussi instinctives qu’interactives. Ce qui, je crois, les distingue vraiment des autres.
— Masaya Kushino
chaussures-animalieres-et-nature-de-Masaya-kushino-16.png
chaussures-animalieres-et-nature-de-Masaya-kushino-15.png
chaussures-animalieres-et-nature-de-Masaya-kushino-11.png

Jean-Pierre Simard

Les chaussures animalières et végétalisées de Masaya Kushino ici