Ralph Gibson dynamite encore le format photo

Célèbre à juste titre pour sa maestria du noir et blanc, Ralph Gibson revient à 77 ans avec de nouvelles propositions photographiques en couleurs et c'est terrible !

 Ralph Gibson   

Ralph Gibson

 

Ralph Gibson né en 1939 à Los Angeles, est un photographe mondialement connu pour ses livres de photographies et en particulier sa fameuse trilogie Black Trilogy comprenant The Somnambulist (1970), Déjà Vu (1973) et Days at sea (1975) publiés par sa propre maison d’édition Lustrum Press. Dès 1970, se démarquant du goût d’alors pour l’expressionnisme abstrait, dont il juge les travaux "quelque peu ennuyeux", pour revenir à des problématiques plus purement photographiques, il va rompre avec la grande tradition américaine du photo-journalisme et du document humaniste telle qu’elle sera dominée par la figure de W. Eugene Smith. Ne pouvant se limiter à cet horizon, Ralph Gibson va donc "déplacer" sa pratique sur un autre terrain en nourrissant un rapport visuel avec l’insolite, – qu’il s’agisse d’un nu, d’un portrait, d’un paysage, d’une architecture ou de scènes intimes – par une philosophie très personnelle de la chose photographiée et un dialogue avec l’histoire de l’art, particulièrement l’œuvre de Malevitch. Entre réalisme et abstraction, le photographe n’a jamais cessé de «penser» la photographie.

«Un photographe a un jour affirmé que la beauté de la femme est infinie. C’est peut-être moi qui l’ai dit. Quoi qu’il en soit, l’histoire de l’art le confirme ; la Vénus de Willendorf remonterait à 25 000 ans avant J.-C. J’adore photographier les femmes et, pour moi, la forme du corps féminin est à la fois absolue et parfaite.»

  Ralph Gibson,  Nude   (éditions  Taschen )

Ralph Gibson, Nude (éditions Taschen)

Dix-sept ans après sa rétrospective la Maison Européenne de la Photographie et cinq ans après sa dernière exposition parisienne, Ralph Gibson revient avec une sélection de douze photographies en couleur et totalement inédites, intitulée Vertical Horizon. Connu avant tout pour ses clichés en noir et blanc contrastés, le célèbre photographe américain explore le champ de la couleur depuis l’arrivée du numérique et dévoile ses travaux pour l’ouverture de la Galerie Thierry Bigaignon.

  Ralph Gibson  -   Political Abstraction   2015

Ralph Gibson - Political Abstraction 2015

À 77 ans, Ralph Gibson ne renonce pas à son identité de photographe. La nouvelle technologie prolonge intuitivement sa démarche entre abstraction et figuration. Même, il coupe au cordeau l’espace de sa photo et travaille sur les oppositions. De cette frontière entre lignes et volumes naît une tension forte, à l’intérieur-même du cadre, renforcée par le format « portrait ».

   Vertical Horizon   2016

Vertical Horizon 2016

Et Thierry Bigaignon d’ajouter : « Les images de Ralph Gibson que nous allons présenter sont de véritables oxymores visuels et c’est d’ailleurs de ce concept qu’est né le titre de l’exposition Vertical Horizon ».
Gilles Mora précise : « Ralph Gibson est sans nul doute le plus européen des photographes américains et parfait connaisseur de notre culture. Sa maîtrise dans la composition quasi graphique, voire abstraite, de l’image, ne l’a jamais mis à l’écart d’une sensualité qui est comme la marque de fabrique de ses photographies. Il est temps de redécouvrir Ralph Gibson. »

  Vertical Horizon  2016

Vertical Horizon 2016

Cette exposition inaugurale revêt un caractère symbolique puisqu’elle aura lieu 41 ans jour pour jour après que la Galerie Agathe Gaillard a elle-même exposé le travail de Ralph Gibson, le 10 juin 1975. Agathe Gaillard sera d’ailleurs la marraine de cette exposition.


Ralph Gibson - Vertical Horizon 10/06->27/08/16
Galerie Thierry Bigaignon
Hôtel de Retz – Bâtiment A, 9 rue Charlot 75003 Paris
Site de la galerie, ici