L'art contemporain est-il comestible ? Réponse de Caitlin Freeman

L'art contemporain est-il comestible ? Réponse de Caitlin Freeman

Avant de devenir photographe d'art, Caitlin Freeman était obsédée par les gâteaux. Et un jour, elle est tombée en arrêt au MOMA de San Francisco devant une huile de Wayne Thiebaud de 1963, intitulée Présentation de gâteaux, représentant trois d'entre eux, et n'attendant que la cuillère pour être dévorés. Aussitôt, l'idée lui vient d'en réaliser à son tour, mais sous la forme d'un gâteau à croquer avec son café. Et évidemment, le premier qu'elle réalisa fut en hommage à Thiebaud.

 Wayne Thiebaud   Display Cakes   1963

Wayne Thiebaud Display Cakes 1963

Depuis quelques années, elle s'est même fait un nom, à les vendre dans l'enceinte du MOMA de San Francisco, dans le café du musée qu'elle tient à avec son mari James, au Blue Bottle Coffee bar. De son best seller signé Pietr Mondrian à ceux de Liechtenstein, son menu change en fonction des nouvelles expositions du lieu. Avez-vous déjà rêvé de déguster un Rothko ?