La femme forêt blanche de Jaume Plensa
 Jaume Plensa

Jaume Plensa

De toute évidence, la sculpture n’est pas une question de matériau, de dimension ou de poids ; c’est une question d’énergie.


Jaume Plensa, né en 1955 à Barcelone, crée des anamorphoses de têtes de jeunes filles, en fonte de fer, de 7 mètres de hauteur, comme de grandes silhouettes humaines composées de lettres et de symboles en acier inoxydable, dans l’esprit de "Nomade" installé à Antibes, et des personnages de lumière assis sur des mâts comme ceux qui dominent la Place Masséna à Nice.

Pour sa nouvelle exposition, La Forêt blanche, l’artiste a créé à partir de visages de jeunes filles, des figures en bois qu’il a ensuite transposées en bronze. Une patine d’un blanc mat les recouvre et leur apporte douceur et sérénité. « Si leurs yeux sont fermés, c’est pour mieux souligner la voix intérieure, l’âme qui vit dans l’obscurité de nos corps », dit Plensa.

 Jaume Plensa -Sanna

Jaume Plensa -Sanna

 

Jaume Plensa — La Forêt blanche du 4 février → 24 mars 2016
Galerie Lelong - 13, rue de Téhéran du mardi au vendredi de 10h30 à 18h
Les samedis de 14h à 18h30   75008 Paris
www.galerie-lelong.com

 Jaume Plensa -Lou

Jaume Plensa -Lou