Un site permet de retrouver ses vieux Cahiers du cinéma et Positif

Nous devrions tous, nous autres nouvelle humanité connectée à deux clics potentiels du savoir universel, honorer et saluer plus souvent l'oeuvre immense accomplie dans l'ombre par les milliers de passionnés qui numérisent pour le bénéfice de tous ce qui a joué (et joue visiblement encore) un rôle essentiel dans leur vie : disques rarissimes, livres introuvables, oeuvres obscures, revues décisives, comme ont pu l'être Les Cahiers du Cinéma et Positif

Au lieu de critiquer sans cesse les limites de l'internet, qui sont le plus souvent celles de l'internaute, c'est à dire les nôtres, nous devrions tous, nous autres nouvelle humanité connectée à deux clics potentiels du savoir universel, honorer et saluer plus souvent l'oeuvre immense accomplie dans l'ombre par les milliers de passionnés qui numérisent pour le bénéfice de tous ce qui a joué (et joue visiblement encore) un rôle essentiel dans leur vie : disques rarissimes, livres introuvables, oeuvres obscures, revues décisives, comme ont pu l'être Les Cahiers du Cinéma et Positif. Pour leur travail de numérisation, toujours en cours, nous remercions l'équipe des Cahiers Positifs, grâce à qui nous avons eu l'émotion de retrouver des vieux numéros de ces revues que les fameux hasards de la vie nous avaient faits perdre.

Rien n'est donc jamais perdu.

C'est la leçon des têtes de pioche qui ne semblent à tant de gens que des monomanes perdus dans leur coin.

Elle n'est pas si mauvaise.

L'Autre Quotidien