ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Premières victimes des municipalités FN, les pauvres, suivis des sportifs, trop colorés.

Premières victimes des municipalités FN, les pauvres, suivis des sportifs, trop colorés.

Bilan dans le détail des activités des municipalités FN : premières victimes, les enfants pauvres, systématiquement pris pour cible (exclusion des cantines scolaires, des activités extra-scolaires etc) au motif que leurs parents ne travaillent pas. Deuxièmes victimes, les clubs de sport, aux subventions massacrées, au motif non-dit (que nous sommes donc obligés de supposer) que beaucoup de sportifs ne sont pas assez blancs. Troisièmes victimes : tous ceux qui recevaient de l'aide d'associations comme le Secours populaire (trop à gauche pour avoir le droit de tenir son stand habituel de solidarité au marché de noël d'Hénin-Beaumont cette année) ou celles qui travaillent pour maintenir une vie sociale dans les quartiers pauvres (trop bigarrées). Soit essentiellement les plus pauvres des pauvres. Et c'est sans compter sur le fait que les municipalités ne décident pas encore, heureusement, du montant des allocations chômage et de l'attribution du RSA. Ce qui n'empêche pourtant pas beaucoup de pauvres d'imaginer que le FN va améliorer leur sort en leur reversant ce qu'il prendra à d'autres pauvres, au nom qui sonne moins vieux français que le leur. Totale et funeste illusion. 

"Résister, c'est créer - Nous parcourons la ville à la recherche des traces de Jean Moulin, comme ces pochoirs magnifiques, systématiquement effacés par les services municipaux, qui sont apparus lorsque la ville a basculé entre les mains de l’extrême droite. Portés par la voix d’André Malraux  et celle de Magyd Cherfi du groupe Zebda, nous les suivons comme autant de signes d’espérer. Car créer c’est résister, et résister c’est créer !"  Envie à Béziers, journal local et résistant.

Beaucaire : 

  •  Les familles modestes qui devront dorénavant acquitter la somme de 1,23 euro par repas pour un enfant - Document municipal sur la rentrée scolaire 2012/2013. 
  •  Refus d’attribuer la subvention municipale proposée par l’ancienne municipalité au centre social et culturel Maison du Vivre Ensemble- Ferdinand Buisson - Huffington Post le 1er février 2015. 
  •  Interdiction de cantine pour les enfants dont les parents ont un retard de paiement - FranceTVinfo le 3 février 2015. 
  •  Rejet de la demande de transport en car sollicitée par le coordonnateur du réseau ECLAIR pour le Festival de Cinéma Scolaire, à Tarascon. - Objectifgard, 12 février 2015  ; Le dauphine.com, 16 mars 2015. 
  •  Virulente tribune du maire contre l’accueil des élèves allophones. Devant scolariser de «  nouveaux enfants étrangers pour la plupart originaires du Maghreb et/ou de nationalité espagnole  » (en fait 22 élèves en primaire, 9 en maternelle) - Lelabpolitique-Europe1, 4 septembre 2014. 
  •  Condamnation du maire à 1 500 euros d’amende pour avoir injurié une syndicaliste de la CGT -Midi-libre, 22 septembre 2015. 
  • Coupes sombres dans le montant des subventions qui passe de 580 000 euros à 424 546 euros, soit une différence de 87 373 euros, en baisse de 27 % - Objectif Gard 25 avril 2015  ; L’Humanité, 23 avril 2015. 
  •  Le Stade beaucairois, modeste pensionnaire de division d’honneur régionale (7e division nationale), a vu sa subvention municipale baisser de moitié - Le Monde, 14 avril 2015. 
  •  La rue du 19 mars 1962 est débaptisée. Située dans une petite rue pavillonnaire, elle sera désormais dénommée «  rue du 5 juillet 1962  », en mémoire du massacre de centaines de civils européens et musulmans à Oran - Midi-Libre, 19 mars 2015 et 5 novembre 2015. 
  • Julien Sanchez, maire de Beaucaire : "Je ne suis pas maso, donner une subvention à des gens qui font des déclarations politiques contre nous et leur faire cadeau d’un joli local de 150 m2 estimé à 10.000 euros de revenus locatifs par an, ça me pose problème." C'est ainsi qu'une association de soutien scolaire a dû fermer ses portes.

Béziers : 

  •  Suppression de l’accueil le matin avant l’école désormais réservé «  aux enfants dont les parents exercent une activité professionnelle, ou dans le cas d’une famille monoparentale dont le parent ayant la garde de l’enfant exerce une activité professionnelle  » - Les Presses, page 218, 2015. 
  • L’accès à l’épicerie sociale est dorénavant réservé aux seuls habitants qui ont «  au moins un an de séjour dans la ville  » et baisse de 365 000 euros de la subvention municipale au CCAS - Médiapart, 8 août 2014. 
  •  Suppression de l’étude surveillée pour 320 élèves, remplacée par un simple système d’accueil - BFMTV, 02 juin 2014  ; Midi Libre, 26 mai et 05 juin 2014. 
  •  En visite dans une école municipale, le maire de Béziers a menacé un enseignant qui refusait de lui serrer la main, de le gifler et de le faire muter de la ville - Huffington Post, 26 septembre 2015. 
  • Suppression du festival Fèsta d’Oc sans en informer les organisateurs  ; diminution des concerts pendant la Féria - Midi-Libre, 28 janvier 2015. 
  •  Suppression du poste de directeur des théâtres et de la culture de la ville  ; fin des concerts gratuits de «  Swing les pieds dans l’Orb  »  ; la gratuité des musées n’est plus réservée qu’aux seuls Biterrois - Midi-Libre, 24 juillet 2014  ; La Marseillaise, 4 mars 2015. 
  •  Accueil en grande pompe de l’essayiste Éric Zemmour, invité à disserter dans le cadre d’un cycle de conférences «  pour faire entendre ceux qui pensent autrement que les médias dominants  » - Libération 6 avril 2015. 
  •  Agenouillement devant une stèle de l’OAS  ; renomination de la rue du 19 mars 1962 (date des accords d’Évian et journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc - Midi-Libre, 5 décembre 2014. 
  •  Déclaration du maire lors de l’émission «  Mots croisés  » sur France 2, le 5 mai 2015 «  Il y a “64,6 %” d’élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers. - Le Monde, 3 juillet 2015  ; Le Point, 26 novembre 2015. 
  •  Refus de célébrer des mariages quand il s’agit de couples homosexuels, couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans, entre 23 heures et 6 heures, dans le centre-ville et le quartier de La Devèze - Midi-Libre, 18 septembre 2014 et 5 avril 2015 Libération 06 avril 2015. 
  •  Décision de célébrer une messe à l’ouverture de la Féria - Midi-Libre, 19 août 2014. Camarets-sur-Aigues : 
  •  Censure contre le film «  La Belle Saison  » qui représente la France aux Oscars, sous couvert de protéger les valeurs familiales, répand les passions tristes et la haine du corps  » - Les Inrocks, 21 septembre 2015.
  • Dans un budget 2015 qu’il présente comme « anti-austérité, anti-endettement », le maire de Béziers Robert Ménard diminue les subventions aux associations, mais attribue 730 200 euros à la communication. Logique quand on voit l'usage qu'il en fait. Les citoyens de Béziers, qu'ils aient voté pour lui ou non, paient des impôts pour que le maire leur bourre le crâne d'une communication agressivement raciste et hautement politisée.

Cogolin : 

  • Baisse de 46 % de la subvention au Centre Communal d’Action Sociale - Place-publique Cogolin 6 octobre 2015. 
  •  La mairie n’offre plus de dictionnaire aux élèves de CM2 qui passent en 6e pour des «  raisons budgétaires  » -Les Inrocks, 03 novembre 2014. 
  •  Interdiction d’un spectacle de danse orientale car «  on est en Provence ici, pas en Orient  » - La Dépêche, 3 octobre 2014. 
  •  5 associations ont vu leur subvention totalement supprimée  : l’Aïkido, les Amis du Coq instruit, les Varois de Paris, Loisirs Nature et le Taekwondo. La subvention allouée au club de basket-ball est passée de 20 000 à 3 000 € (en baisse de -85 %) - Var Matin, 6 octobre 2015, Place Publique, 6 octobre 2015. 
  •  A l’occasion de l’installation de la crèche de Noël, le maire d’extrême droite a expliqué qu’il «  défendrai[t] (...) jusqu’à la dernière goutte de [son] sang les racines chrétiennes  » de la France et s’en est pris à ceux qui veulent «  transformer la France en une terre soit laïque soit islamisée  » - Médiapart, 11 décembre 2014.
12342727_10153375136396936_7465803628169994897_n.jpg

Fréjus : 

  • Diminution des subventions aux centres sociaux  : -65 % pour La Gabelle, -57 % pour L’Agachon et -46 % pour Villeneuve. Var-Matin, 15 mai 2014.
  •  «  Les logements sociaux iront aux vrais Fréjusiens  » - Forum Républicain de Fréjus, 2014. 
  •  Diminution de 20 % du budget de fonctionnement des écoles  ; baisse de 16 % du budget alloué aux écoles pour l’achat de manuels et de fournitures qui est passé de 43 à 36 euros par enfant (baisse de 16%) ; réduction de 20 % du budget des transports pour les sorties sportives ; suppression des subventions pour les classes-découverte  ; ventes de terrains communaux utilisés notamment pour la pratique du sport - Médiapart, 8 août 2014, Var-Matin 3 et 30 avril 2014. 
  •  En février 2015, une lettre de l’adjointe aux affaires scolaires relance le sujet des élèves allophones estimant que le dispositif ELCO (Enseignement des Langues et Cultures d’Origines) «  semble en complète contradiction avec la mission de l’école publique - Var-Matin, 25 février 2015. 
  •  Fin des abonnements de la bibliothèque municipale à certains titres de la presse, tels Libération et Le Figaro  ; I'interdiction de l’événement festif de musique électronique «  Funky Family Fes » - Libération, 15 janvier 2015  ; Le Figaro, 16 janvier 2015  ; Technoplus, 19 janvier 2015. 
  •  La municipalité FN exige qu’une quinzaine d’artistes et d’artisans d’art installés dans des locaux qu’elle leur loue à prix modérés participent en contrepartie, et bénévolement, à l’accueil d’enfants de maternelles et d’écoles élémentaires dans le cadre de l’aménagement des rythmes scolaires - Le Parisien, 30 juillet 2015  ; La Dépêche, 30 juillet 2015. 
  •  La municipalité confie l’animation du festival d’été 2014 à la société «  La patrouille de l’événement  » créée le 25 avril 2014 et dirigée par d’anciens militants de l’extrême droite - Marianne, 29 août 2014 et 4 août 2015. 
  •  Réduction de 300 000 € (soit -30 %) de la subvention de l’AMSL – l’Association Sport et Loisirs - la plus grosse association de la région Paca avec 5 000 licenciés, 20 salariés, 18 éducateurs et 15 employés. - Var-Matin, 9 mai 2014. 
  • En deux ans, baisse de 110 000 euros (soit -22 %) de la subvention au club de l’Étoile sportive fréjussienne qui évolue en National - Ma ville couleur bleu marine, E Farel, M Fieschi, M. Gherdane, P. Wallart, Flammarion, page 261. 
  •  Inauguration d’une stèle commémorant la mémoire de «  ceux qui sont tombés pour que vive la France en Algérie  » qui est l’occasion pour le maire de prononcer un discours à la gloire de l’Algérie française - Ma ville couleur bleu marine, E Farel, M Fieschi, M. Gherdane, P. Wallart, Flammarion, page 261. 
  •  Un arrêté est pris dès octobre 2014 pour suspendre les travaux en cours d’une mosquée - Var-Matin, 27 novembre 2015. 
  •  Interdiction d’accès à un journaliste de l‘Express à sa conférence de presse au soir de l’élection municipale, etc. -  Nice Matin, 08 septembre 2015.
12342639_10153375136391936_3406699179184410554_n.jpg

Hayange : 

  • Le maire fait repeindre, sans autorisation de l’artiste, en «  bleu piscine » une sculpture qu’il juge trop « sinistre »  ; il refuse la proposition d’une association d’organiser des cours de danse orientale car «  pas compatible avec le FN  »  ; il supprime des conférences-débats, cafés-philo, expositions, ateliers de découverte des arts et de l’artisanat - Libération, 29 juillet 2014  ; France Tv info, 24 octobre 2014. 
  •  Diminution de 25 000 euros de la subvention à l’Académie musicale hayangeoise au prétexte qu’il n’y a pas que les petits hayangeois qui la fréquentent  ; suppression des conférences-débats, des cafés-philo, des expositions à la bibliothèque municipale ainsi que des ateliers de découverte des arts et de l’artisanat - Le Républicain Lorrain, 16 avril 2015. 
  •  La subvention au Football Club s’établit à 10 700 € contre 30 000 € précédemment - La Voix du Nord, 9 octobre 2014. 
  •  Instauration de la «  fête du cochon  » - Tempsreel.nouvelobs.fr 11 et 12 septembre 2015.
  • La mairie s’attaque aux commerces puisqu’une boucherie Hallal de la ville s’est vue refuser le droit d’ouvrir le dimanche matin alors qu’une directive préfectorale régionale autorise les commerces d’alimentation à ouvrir ce jour-là.
  • Vendredi matin 30 septembre, un huissier, flanqué de la police municipale de la cité minière et de la directrice générale des services, devait se présenter au local du Secours populaire pour demander à l’association d’évacuer les lieux. Le Monde
     

Hénin-Beaumont : 

  • Publication d’un arrêté anti-mendicité - Le Tribunal administratif de Lille a suspendu l’arrêté jugeant que «  l’interdiction prononcée par cet arrêté n’est ni nécessaire ni proportionnée aux atteintes portées à la liberté d’aller et venir et à celle d’utiliser le domaine public  » - Le Monde, 22 juillet 2014). 
  •  Interdiction de marché de Noël pour le Secours Populaire - Metronews, 8 novembre 2015. 
  •  Décision du maire à l’encontre de La Ligue des Droits de l’Homme (LDH), qui s’est vu supprimer la possibilité de bénéficier du local mis gracieusement à sa disposition par la mairie, ainsi que de la subvention qui lui était jusqu’à présent versée - L’Humanité 9 mars 2015  ; blog PCF Hénin-Beaumont, 20 juillet 2014. Le Luc : 
  •  Fermeture en catimini de l’épicerie sociale et solidaire «  La Galinesse  » - Compte-rendu conseil municipal 13 novembre 2014. 
  •  Annulation au dernier moment du Techno Amne’zik Open Air Festival, en dépit des autorisations de la municipalité précédente et des services départementaux obtenues plusieurs mois plus tôt - Var-Matin, 18 juillet 2014.
  •  Selon "La Voix du Nord", la majorité frontiste de la ville a prévenu le Secours Populaire 62 qu’elle récupérerait ce lundi matin la permanence d’accueil et de solidarité de l'association, qui ne bénéficie que d'un bail temporaire. L'Obs

Mantes-La-Ville :

  •  Le maire veut réserver la cantine aux enfants dont les deux parents travaillent. Les économies envisagées se révélant assez faibles, l’idée du maire est abandonnée - Le Parisien, 8 décembre 2014. 
  •  Le maire envisage la fermeture de centres de vie sociale (CVS) est en jeu - Le Point, 19 septembre 2014. 
  •  Fin de la gratuité des activités périscolaires - France Inter, 30 septembre 2014  ; France Culture 18 février 2015. 
  •  Suppression du seul poste de professeur de peinture à l’huile à l’école d’arts plastiques de la ville  ; le maire déclare ne vouloir soutenir aucun projet au contenu «  subversif, ou transgressif  » - France Culture, 18 octobre 2015.
  • Baisse de l’enveloppe des subventions municipales de 22 % pour toutes les associations - France Culture, 18 octobre 2015. 
  •  Le maire s’acharne contre le club de football local, le FC Mantois, qui avec près de 1 000 licenciés et une équipe qui évolue en CFA, est l’un des plus grands clubs des Yvelines et de la région parisienne. - Le Monde, 11 avril 2015. 
  •  Obstination du maire à dénoncer un projet de construction d’une mosquée dans la ville, en lieu et place de celle existante déjà, un pavillon trop vétuste qui doit être démoli. 
  •  Fin de la mise à disposition d’un local municipal à La Ligue des Droits de l’Homme (LDH) et suppression des aides municipales à l’association - Francetvinfo, 31 mars 2015.

Marseille (7è secteur) : 

  •  Le maire d’arrondissement vote contre les aides de la communauté d’agglomération à la construction - Médiapart, le 8 août 2014. 
  •  Le maire s’en prend à une exposition installée à la Friche de la Belle-de-Mai, une pépinière artistique installée dans une ancienne manufacture de tabac - Huffington Post, 10 septembre 2015. 
  •  La directrice générale des services (ex directrice des affaires culturelles à Marignane sous le mandat des Megret) plusieurs spectacles trop ’interculturels’ sont menacés d’interdiction - La Marseillaise, 2 novembre 2015.

Le Pontet : 

  • Suppression de la gratuité de la cantine pour des familles les plus pauvres de la ville. 65 enfants sont directement concernés - Compte-rendu de la séance du conseil municipal du 25 juin 2014). « Les familles doivent contribuer aux charges collectives. Ce qui est gratuit pour les uns est payant pour les autres, car le coût est supporté par la collectivité. Nous souhaitons responsabiliser les parents. Qui n’a pas 1,57 euro à verser à la collectivité pour un repas complet et équilibré ? »

Villers-Cotterêts :

  •  Le repas des cantines est passé de 1,50€ à 2,50€ : une personne au RSA peut venir chercher son enfant à l’heure du déjeuner - L’Union, 27 juin 2014. 
  •  Censure du livret d’une exposition consacrée au thème de la montée des eaux et présentée à la médiathèque. Il comportait une œuvre symbolisant «  la montée de l’extrême droite  »- Le Figaro, 29 septembre 2015. 
  •  Interdiction d’un concert d’un groupe de rock car il ne correspond pas à «  l’image de la ville  » et que le maire n’aime pas trop les messages de ce groupe - Le Monde, 21 mai 2014. 
  •  Refus de commémorer l’abolition de l’esclavage - L’Express 10 mai 2014. 
  •  Refus de renouveler la subvention allouée à la CGT (syndicat) et à la FCPE (association de parents d’élèves) au motif que ce sont des «  associations partisanes  » - L’Union, 25 avril 2014.

A Fréjus, Hayange et Mantes-la-Ville : Retrait des drapeaux européens du fronton de la mairie - Challenges, 6 décembre 2014.

A Fréjus, Luc-en-Provence et à Cogolin : Démission, en novembre 2015, des trois maires de l’Association des Maires de France après la publication d’un vade-mecum sur la laïcité qui précise notamment que «  la présence de crèches de Noël dans l’enceinte des mairies n’est pas, du point de vue de l’AMF, compatible avec la laïcité.

La chasse à la sorcière "Difficulté"

La chasse à la sorcière "Difficulté"

 "Coller des autocollants est violent", d'après un procureur qui réclame 1000 euros d'amende contre des pacifistes anti-nucléaires

"Coller des autocollants est violent", d'après un procureur qui réclame 1000 euros d'amende contre des pacifistes anti-nucléaires

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out