ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Laurent Kronental et ses souvenirs du futur

Laurent Kronental et ses souvenirs du futur

J’ai voulu entreprendre un projet qui associe l’humain à l’architecture. Il était donc essentiel pour moi de rassembler ces deux univers dans une même série. En abordant la problématique de la vie de l’homme dans les grands ensembles, je me suis posé la question de l’adéquation des structures urbaines aux besoins de leurs habitants.

Avec Souvenir d’un Futur et le choix des bâtiments, l’ambiance que j’ai voulu capter, le choix des personnes que j’ai photographiées, leur positionnement (elles semblent souvent perdues dans l’immensité des paysages), je pense avoir réussi à développer les thèmes qui me tiennent à cœur. C’est-à-dire l’originalité des structures d’habitat, leur démesure, leur multitude, le rapport entre l’homme et ces espaces. J’ai en même temps essayé d’attirer l’attention sur la marginalisation de ces quartiers de banlieue méconnus, sur les illusions perdues d’une utopie moderniste.

À travers cette série, je cherche à questionner le spectateur sur l’oubli du grand âge. À une époque où la plupart des intentions portent sur la jeunesse, entretenant souvent l’indifférence et les préjugés envers les aînés, cette vision interpelle en rappelant l’existence de ces êtres. Malgré leur regard mélancolique, ces aînés, par la force de leur posture digne et élégante, affirment leur combat contre l’âge et leur enracinement dans leur lieu d’habitation.

J’ai réalisé cette série dans le but de conserver une mémoire de cette génération pour que, dans le futur, notre société et ses architectures permettent, par leurs structures et leurs services, de rendre à nos aînés un rôle social et, par là, la légitimité et le respect qui leur sont dus.
J’aimerais que les gens puissent découvrir, avec autant d’étonnement que celui que j’ai pu avoir, le monde des grands ensembles. Je souhaiterais qu’ils ressentent autant de fascination et de curiosité par rapport à de telles constructions. J’aimerais que l’on s’interroge sur l’avenir de ces quartiers, que l’on prête attention à leur population elle aussi mise à l’écart.

Laurent Kronental

Laurent Kronentalvient de se voir remettre, le 6/09/16 le Prix 2016 du Festival Circulation(s) où ila été désigné parmi les 51 artistes présents et les cinq finalistes, Marín Pàtric, Brice Krummenacker, Yoann Cimier et Julien Lombardi. En plus du prix, il y a gagné une résidence de 15 jours au 104 qui se termine fin septembre. 

 

 

Et si c'était vous ?

Et si c'était vous ?

Le post-exotisme d'Antoine Volodine

Le post-exotisme d'Antoine Volodine

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out