ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Faut-il lâcher le fauve Albert Marquet ?

Faut-il lâcher le fauve Albert Marquet ?

A l'observateur distrait on dira que Marquet se situe entre les marines de Boudin et les à-plats de De Stael. Mais qui veut entendre ça ? On rectifiera en allant voir l'expo en cours, qui prouve que, du fauvisme à la fin, il a œuvré à trouver l'harmonie tonale qui donne la justesse à son trait. Et qu'importe le sujet…

Le Musée d’Art moderne montre une importante monographie d'Albert Marquet (1875-1947),  regroupant plus d’une centaine d’œuvres -peintures et dessins-, certaines montrées pour la première fois en France. Le parcours chronologique et thématique fait redécouvrir cet inclassable qui a évolué du post-impressionnisme au fauvisme, tout en conservant son indépendance stylistique.

Albert Marquet, Le Port, Le Havre, 1906

Albert Marquet, Le Port, Le Havre, 1906

Marquet a passé sa vie à voyager entre les rives de la méditerranée et de la Seine, faisant du paysage et de l’eau, ses motifs favoris. Il a construit son œuvre loin des débats artistiques du moment, en maintenant une amitié indéfectible avec Henri Matisse, rencontré en 1892 dans l’atelier de Gustave Moreau.

Albert Marquet, Affiches à Trouville

Albert Marquet, Affiches à Trouville

Du fauvisme auquel il est associé à ses débuts, il ne retient que quelques caractéristiques : la simplification des formes, une autonomisation relative de la couleur, l’apparence d’improvisation rapide. Mais Marquet recherche une harmonie tonale afin de montrer l’essentiel, veut synthétiser les sujets avec justesse et équilibre : « peindre comme un enfant sans oublier Poussin

Albert Marquet, Maison à Saint Tropez

Albert Marquet, Maison à Saint Tropez

Le parcours de l’exposition met en lumière cette constante recherche de modernité à travers les différents aspects de son œuvre : depuis ses premiers travaux à Paris et à Arcueil aux côtés de Matisse, ses œuvres de la période fauve, ses nus si caractéristiques entre étude académique et face à face sensuel, jusqu’à son obsession du paysage, de la variation à la série, « cette très particulière domination optique du monde » pour reprendre les mots de Jean Cassou, à la fois moderne et intemporelle.

Albert Marquet, peintre du temps suspendu -> 21/08/16
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris 11 Avenue du Président Wilson 75116 Paris
Du mardi au dimanche de 10h à 18h et le jeudi jusqu’à 22h
 

Albert Marquet – Intérieur à Sidi-Bou-Saïd – vers 1923

Albert Marquet – Intérieur à Sidi-Bou-Saïd – vers 1923

Latex Bestiality from Japan

Latex Bestiality from Japan

Là où dansent les morts

Là où dansent les morts

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out