ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Lewis Bush photographie la mutation de Londres en métropole de l'Empire de la finance mondiale

Lewis Bush photographie la mutation de Londres en métropole de l'Empire de la finance mondiale

"Métropole était le terme en usage autrefois pour décrire Londres dans sa relation avec l'Empire Britannique, une relation hiérarchique et inégale, où le pouvoir émanait du centre métropolitain, tandis que les richesses des dominions y arrivaient en retour. 

Le déclin des empires nationaux du dix-huitième et dix-neuvième siècles a donné lieu à l'émergence d'un nouveau pouvoir global, qui s'est de lui-même centré sur le site de la vieille métropole. Tel est le pouvoir du capital global, une force qui envisage tout ce qu'elle rencontre sur sa route en termes binaires, comme une opportunité ou un obstacle. Mon livre, "Metropole", enregistre les effets de cet influx de capital à Londres, la transformation rapide de larges parties de la cité, et la sensation de se sentir perdu dans une ville que l'on regardait comme la sienne, chez soi, sa maison.

"Metropole"  est le résultat de douzaines de promenades à travers Londres, à garder la trace de la multiplication de nouveaux chantiers et de la construction de gratte-ciels. Ces structures sont le symbole de l'influx de capital dans la ville derrière le boom immobilier qui ont transformé des quartiers entiers ces dernières années, dans un processus qui a fait de Londres une ville de plus en plus ségrégée socialement, inabordable pour les gens les plus humbles, et de moins familière pour ses anciens habitants.

Comme le livre progressait, les photos qui avaient commencé comme l'enregistrement d'un état de rêverie en traversant la ville sont devenues de plus en plus cauchemardesques et en perte de repères, se déformant dans des patterns superposés qui rappellent les abstractions des tableaux vorticistes, avant de finalement se centrer sur la City, le centre financier de Londres, le cœur sombre de la métamorphose de la ville.

Lewis Bush

Order at Lewis' shop.

Pages: 30
Place: London
Year: 2015
Publisher: Self published
Size: 21 x 30 cm (approx.)

L'info debout ! L'Autre Quotidien tagge l'actualité

L'info debout ! L'Autre Quotidien tagge l'actualité

Londres, sa vie, sa vraie vie, sa rêverie

Londres, sa vie, sa vraie vie, sa rêverie

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out