ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Et mon monolithe se tait… par Amélie Guyot

Et mon monolithe se tait… par Amélie Guyot

je chante de petites chansons feutrées des variations frisson

F.A.N.T.A.Z.I.O.N.E.
des virgules sablées fourmillent le fond du ventricule
quand les rhizomes sucrés mêlées de branches
ammoniaques sécrètent l’antenne de sève

Il est des royaumes calfeutrés
où se livrent batailles et séductions
où les graines germent d’elles-mêmes

ce prénom si beau si clair si minéral _
qu’il interpelle qu’il allume qu’il reflète
5 lettres à mains ouvertes
qui permettent l’escalier d’eau et la colonne de feu

des hirondelles cendrées des froufrous façonnés
des brindilles ajustées de souffle papillonnement les flots
 

VANITE _ AMELIE GUYOT.jpg

chaud-froid des châssis et petit hurlement d’utérus
ni menottes ouvertes à l'offrande ni prunelles marines ne m’épuisent
le corps atteint l’ombre liquide anime le jour-luciole
couche l'entrée des ruisseaux bleus des violettes-lueur
des cerises et des poires velues issues du ventre sacré
y flottent mousses laiteuses éclat d’éther et pistils d’amour

le frêne en fleur se laisser fraiser le fanfreluche
j’offre ma brousse à celui qui saura la fouiller
il faudra couper en quatre ce qui serpente droit
c’est simple cristallin et non-polynôme

la mousse prospère le sol sec de graminées
accueille la danse coléoptère
les voiles végétaux soulèvent la face
cachée de l’enclume et le menhir de jaspe

au soleil les jours s’allongent
je m’offre aux frottements du franc tireur
il dit _ Rends-moi les choses faciles
je comprends _ Rends-toi facile
je fonce le liquide opalescent gicle partout

il fait rose au centre comme à l’intérieur d’un corps
les mandolines frivolent le frisotis des cactus
fractionnent un hoquet aloe Vera

six ou sept mètres d’espadon pèchent à la mouche
c’est joli de se laisser prendre dans les mailles du filet
je mords ton hameçon

lignage d’atomes contre langues terminales
serpentine escarcelle je suis à découvert
l’arbre le plus agréable c’est toi
je m’y console
m’y réfugie m’y mets à l’ombre
m’y expose m’y recueille t’y espère

têtes laineuses et petits fils de soi
ton dos à la forme d’un piano à queue
tu joues en ré mineur une sonate feuillue

alcaline passiflore où faire la roue du paon
et les promesses vermeilles
harmonie du très lointain
tu me vois clair proche de la peau

j’y pense flou
j’y pense fauve
j’y pense _ Ne me laisse pas dire

alors les lianes jaunes baignent les saules pleureurs
et mon monolithe se tait

Amélie Guyot


Amélie Guyot est une performeuse, photographe et vidéaste, croqueuse d'ambiance et libre de ses mots. Accessoirement chroniqueuse de jours incertains, pas toujours permanentés… Vous pouvez la retrouver sur son Tumblr : Lul de Falterin

Autant étudier à University of Gnawa

Autant étudier à University of Gnawa

Miquel Barcelo à la BNF et à Picasso, Majorque en force !

Miquel Barcelo à la BNF et à Picasso, Majorque en force !

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out