ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Le grand boycott FN d'Erik Satie, par Claro

Le grand boycott FN d'Erik Satie, par Claro

J'ai vécu plus de quinze ans dans le Val-de-Marne, à Chevilly-Larue, plus exactement, pas très loin d'Arcueil, donc, et ce sans savoir, pauvre de moi, qu'il y avait à Arcueil un cimetière et que, dans ce cimetière, reposait la dépouille d'Erik Satie. Mais maintenant je comprends mieux. Oui, je comprends mieux, car je me dis que Satie, même décomposé et rongé par les vers, devait continuer d'émettre des sortes d'ondes invisibles mais puissantes, porteuses d'étrange vibrations minuscules, elles-mêmes constituées de molécules subversives. A mon insu, donc, j'ai dû être contaminé par leur sourde diffusion dans l'atmosphère. Quelque chose de gymnopédique a dû m'emberlificouiller la tête.

Denis Truffaut

Denis Truffaut

Pourquoi je vous raconte tout ça? Oh, mais c'est très simple: je viens d'apprendre qu'Erik Satie était un "hypocrite", un "lâche", un "médiocre", un "illuminé". J'avais cru alors naïvement jusqu'ici que c'était un compositeur génial. Il n'en était rien. Heureusement, grâce à Denis Truffaut, la vérité a éclaté.

Qui est Denis Truffaut? C'est un conseiller Front National, qui vient de s'opposer à l'attribution d'un budget visant à commémorer Satie, qu'il traite en fin connaisseur "de membre de parti communiste alcoolique". Oui, Satie, outre un hypocrite, un lâche, un médiocre et un illuminé, était rouge et bourré. La chose aurait pu passer inaperçue sans Denis Truffaut, jeune et vigilant élu FN qui nous rappelle, si besoin est, que "l'art dégénéré" n'a pas disparu, même 80 ans après l'exposition que lui consacrèrent les Nazis en 1937 (deux millions de visiteurs…). Je ne sais pas trop quelle musique écoute ce mélomane averti de Denis Truffaut. Sans doutes les œuvres pour bottes cirées de Vivleu Padloi…

Hélas, Denis Truffaut, malgré sa grande connaissance de l'œuvre et de la vie d'Erik Satie, ne semble pas connaître cette phrase du compositeur, pourtant expressément écrite à son intention, pourrait-on croire:
"Il faut éviter qu'une idée de derrière la tête ne vous descende dans le derrière."

Claro 


Claro est écrivain, traducteur et éditeur. Son dernier livre : "Comment rester immobile quand on est en feu" vient de sortir aux Editions de l'Ogre. Vous pouvez le retrouver sur son blog : Le Clavier cannibale.

 
Short-Cuts 12, par Nina Rendulic

Short-Cuts 12, par Nina Rendulic

"Violences policières : brisons le silence !" L'intégralité du rapport sur les violences policières de l’ACAT

"Violences policières : brisons le silence !" L'intégralité du rapport sur les violences policières de l’ACAT

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out