ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

L’étau se resserre sur le gendre de la victime, par Emmanuel Delabranche

L’étau se resserre sur le gendre de la victime, par Emmanuel Delabranche

© Emmanuel Delabranche

© Emmanuel Delabranche

l’étau se resserre sur le gendre de la victime titrait la une de la marseillaise il était tôt un café au comptoir le soleil de l’autre côté de l’immeuble baignait le monde de sa lumière chaude je venais d’entrer les autres déjà sur la terrasse à déjeuner

autrefois tu pouvais vivre ici sans plus sortir il y avait l’épicerie le boucher le boulanger il y avait l’école et le gymnase sur le toit aujourd’hui une librairie mais spécialisée des bureaux à n’en plus savoir ce qu’ils y font des agences d’architecture et immobilières et une galerie d’art oui vraiment on a perdu

l’hôtel s’est rénové et son restaurant renommé mais qu’importe on y vient toujours des autres rues y prendre un café s’y retrouver parler dans le vide ou pour de bon y croiser des voyageurs venus de l’autre côté du monde admirer la lumière sur les murs de béton

la chambre est petite debout les bras tendu tu en touches les deux parois parallèles et longues qui vont de son entrée à sa loggia au soleil le matin exposé et ton regard absorbé fuite en avant vers la montagne à l’horizon jeté celle-ci est jaune et la porte et la niche au creux du mur sculptée et la tache au milieu du blanc carré abstrait

je ne me souviens pas avoir touché le plafond tendu le bras l’avoir érigé pour tester cette faible hauteur tant la vue te tire tant l’espace respire à l’horizon je ne me souviens pas

déambuler des heures dans les rues promener son regard noter pour soi chaque détail leçon

monter sur le toit redécouvrir le paysage faire les cent pas et ne plus vouloir partir

rester là

Emmanuel DELABRANCHE
"Dès que l’autorité se prétend légitime, elle demande à être déconstruite", Gilles Deleuze, « L’Abécédaire ».


Emmanuel Delabranche est architecte. Il construit, enseigne, écrit et photographie. Vous pouvez le retrouver sur son site et sur Twitter @edelabranche.

Rêve général et place de la République, un préambule de Frédéric Lordon

Rêve général et place de la République, un préambule de Frédéric Lordon

La mort bégaye, par Kenny Ozier-Lafontaine

La mort bégaye, par Kenny Ozier-Lafontaine

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out