ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Dedicated Swallower of Fashion

Dedicated Swallower of Fashion

De l'inédit, du méconnu et du furieux, du moment que ça groove et que ça pousse sur la piste, telle est la devise du crate digger Doug Shipton avec son Dedicated Swallower of Fashion.
 

Au premier plan, Doug Shipton au centre.

Au premier plan, Doug Shipton au centre.

Doug Chipton est à la fois DJ et crate digger, en plus d’être co-fondateur du label londonien Finders Keepers. A titre de DJ, le mix est son job, en temps que crate digger, il est capable passer des weekend dans les vide-grenier à exhumer le 45 tours dont personne ne veut, à tort parfois, car il peut s'agir un trésor passé à l’as. Ainsi, il a fondé, co-fondé plutôt, avec Andy Votel, Finders Keepers,  label dont le but avoué est de vivre de tous ses vices : à savoir remettre en circulation tout ce qui est rare en funk, jazz, folk, rock psyché et avant garde. Et du monde entier, bien entendu. La dextérité du monsieur en fait un artiste recherché de ce circuit.

Son présent mix : Dedicated Swallower of Fashion, détourne comiquement un tube des Kinks le fameux : Dedicated Follower of Fashion en lui renvoyant son ironie en plein face. Là où Ray Davies moquait les Mods suivistes de Carnaby Street, Chipton secoue la marmite infernale en allant chercher du rock groovy de toute provenance, et alternant des titres soviétiques, du funk improbable, des comptines de l’Est, et même d’Asie, voire du rock français. le tracklisting incluant des titres de Malaisie, France, Inde, Allemagne, USA, Russie, Espagne, Colombie, Italie et Indonésie.

Un mix explosif et sans temps mort, qui fait sinuer des lignes de basse serpentines entre des cavalcades de batterie et des guitares fuzzy à souhait. Soit près d'une heure de bonheurs étonnés (car vous ne connaissiez aucun de ces titres avant, pas plus que nous). C'est donc le mix du jour chez Rosa & Pablo. 
 

 
Que pouvons-nous apprendre des difficultés de la gauche en Amérique latine ?

Que pouvons-nous apprendre des difficultés de la gauche en Amérique latine ?

On avait mis nos masques de l’est, par Sébastien Ménard

On avait mis nos masques de l’est, par Sébastien Ménard

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out