ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Simon Denny, hacker de l'art moderne

Simon Denny, hacker de l'art moderne

De la bifurcation des signes entre l'époque des hackers et celle des multinationales numériques qui en sont sorties par Simon Denny

La nouvelle exposition de Simon Denny, Products for Organising, est une extension/réflexion de son travail exposé à la 56e biennale de Venise l'an passé. Elle est composée en deux parties : Products for Emergent Organisations et Products for Formalised Organisations. L'une consacrée aux compagnies en devenir des années 90 et l'autre, à celles plus institutionnelles du XXIe. L'artiste néo-zélandais y travaille sur les frontières poreuses entre la culture des hackers et celle du triumvirat constitué de GCHQ, Zappos et Apple.

 

Dans Products for Emergent Organisations, les vitrines reprennent en les réinventant souvent les arcanes des débuts de la culture underground du hacking avec, entre autres la célèbre blue box, premier artefact permettant de passer des appels longue distance, par un simple envoi de fréquences identiques à celles des opérateurs de téléphonie de l'époque pré-informatique.
Ces vitrines créées parDennyavec l'aide de Matt Goerzen et Emily Segal présentent des moments de cette culture surgissante en en offrant des visions diverses à angles multiples, pour mieux signifier comment le hacking s'est propagé à partir de diverses entités et communautés connectées et leur parcours.

La partie Products for Formalised Organisations joue à l'art plus contemporain de brouiller encore plus les codes, en décalant le premier propos de l'émergence d'une nouvelle culture à sa récupération et son utilisation actuelle à des fins de surveillance aussi bien dans la NSA locale néo-zélandaise (le GCHQ) qu'a travers les cultures d'entreprise de Zappos et Apple. Et à la figuration en vitrines du début succède alors des grandes pièces quimixer signaux usuels voir logo à discours éclatés et charabia vernaculaire, sous forme d'un grand mix de culture d'entreprise.

Le fondement de l'exposition repose sur l'interpénétration des deux univers, l'un reposant sur la découverte et l'innovation, et le second sur le contrôle et l'entropie. Et sa force, dans les liens étroits qui les unissent. Une vraie réflexion sur la culture numérique et au-delà. Troublant, pour le moins…

Simon Denny Products for Organising

Julien Langendorff : collages rock'n'roll

Julien Langendorff : collages rock'n'roll

Art brut made in Cuba, première salve

Art brut made in Cuba, première salve

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out