ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Yasser Ameur : le jaune est la couleur qui va le mieux à cet humain que l’on est devenu

Yasser Ameur : le jaune est la couleur qui va le mieux à cet humain que l’on est devenu

Le selfie de Klimt par l'Homme Jaune

Le selfie de Klimt par l'Homme Jaune

Ce qui intéresse l'artiste algérien Yasser Ameur, c’est de dévoiler la laideur intérieure dans toute sa splendeur. Ses personnages sont confortablement allongés dans la graisse, ils ont les yeux fuyants et dissimulent de leur masse un pactole de pétrole et d’hypocrisie.

Cet artiste se définit “Jaune”, comme le Christ de Gauguin ou comme un sourire hypocrite de “Dahka Safra”, fait des cafés populaires son atelier par excellence. Le manque d’espaces d’expos et les connotations subversives que son travail véhicule le pousse à s’auto-exp(l)oser illégalement sur les murs des villes, de l’est à l’ouest en passant par Tindouf, Tamenrasset et quelques villages en Kabylie. Actuellement, ses toiles voyagent entre Amsterdam, Londres, Paris et Madrid.  Pour lui, cette civilisation a fini par enfanter d’un Homme malade et le jaune reste la couleur qui va le mieux à cet humain que l’on est devenu.

L'atelier de Yasser Ameur

L'atelier de Yasser Ameur

1917 : la révolution russe inconnue (ou l'autre histoire possible) racontée par Voline

1917 : la révolution russe inconnue (ou l'autre histoire possible) racontée par Voline

Arto Lindsay brouille les fréquences avec Cuidado Madame ce dimanche à la  Bellevilloise

Arto Lindsay brouille les fréquences avec Cuidado Madame ce dimanche à la Bellevilloise

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out