ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Dane Patterson : une relation conflictuelle avec le design

Dane Patterson : une relation conflictuelle avec le design

Pas de Cartier dans le quartier. Les escalators sont-ils vraiment ce qu'ils étaient ? Entrez, avec Dane Patterson, dans le monde de l'objet singularisé. Et soyez surpris, avant d'être conquis.

 
 
 

Souvent point de départ de travaux pour de nombreux artistes, de l'architecture à la sculpture, en passant par la peinture, le dessin n'est qu'un pis-aller, du croquis à l'esquisse. Mais il en va tout autrement chez Dane Patterson qui y trouve sa finalité et son accomplissement.
Une technique tellement poussée qu'elle oscille sans cesse de l'hyper au surréalisme. La première version pour les rendus à couper le souffle, la seconde pour l'engagement onirique qu'il met en place et pose sans esbroufe aucune, de la couleur au noir et blanc.

Dane Patterson

Dane Patterson


 D'intérieurs déconstruits en objets détournés ou imbriqués, son actuelle exposition joue du trouble de la figuration d'un monde reconnaissable, mais en fait réellement différent par ses abus de sens et ses métaphores visuelles. Du tragique contemporain à la lassitude de l'épuisement des sujets, du besoin d'identification tourneboulé fesses en l'air, jusqu'à une remise à jour du théâtre de l'absurde. Surréaliste et narquois. Distancié et pathétique. Remarquable toujours.

Dane Patterson

Dane Patterson

Dane Patterson

Dane Patterson

Dane Patterson - Object Studies -> 8/01- 15/02/16
Kogan Gallery 96, bis rue Beaubourg 75003 Paris
www.kogangallery.com

Sabian Baumann : la réalité, plus qu'hier et moins que demain… 

Rose Aüslander, l'éternelle exilée : « j'ai trouvé / un mot qui ne pleure pas ».

Rose Aüslander, l'éternelle exilée : « j'ai trouvé / un mot qui ne pleure pas ».

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out