ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Suisse : résultats du premier sondage sur ce que changerait le Revenu de Base Inconditionnel

Suisse : résultats du premier sondage sur ce que changerait le Revenu de Base Inconditionnel

Berne, 27 janvier 2016.

Berne, 27 janvier 2016.

Avec un revenu de base inconditionnel les Suissesses et les Suisses utiliseraient leur nouveau temps libre pour poursuivre leur formation, travailler en tant qu´indépendants et passer plus de temps avec leur famille. Un fait révélé par le premier sondage représentatif de DemoSCOPE, un institut de recherche d’opinion. Le contre-argument le plus courant, qu’un revenu de base ne motiverait pas les gens davantage, est presque complètement démenti : seulement 2% des sondés arrêteraient de travailler. En revanche ⅓ des sondés pensent que les autres arrêteraient de travailler. Les résultats détaillés du sondage seront présentés aujourd’hui à 10h sur la place fédérale.

Dans le cadre d’un sondage téléphonique portant sur plusieurs thèmes, 1076 personnes (ayant le droit de vote) de la Suisse alémanique et occidentale (romande) ont été sondées fin novembre par l’institut DemoSCOPE. Les résultats de cette étude montrent que seulement une très petite partie des Suisses bénéficiant d´un revenu de base inconditionnel arrêterait de travailler

Au contraire, nombreux sont ceux qui saisiraient l’opportunité de poursuivre leur formation et d’acquérir plus d’indépendance afin de pouvoir mieux se promouvoir dans le monde du travail. Il semble donc qu’avec l’introduction d’un revenu de base inconditionnel, on peut s’attendre àdes conséquences positives pour le monde du travail et l’économie du pays.

Ci-dessous, 6 résultats majeurs du sondage, suivis de résumés explicatifs (résultats complets de DemoSCOPE DE/PDF).

Avec un revenu de base inconditionnel:

  •   2% des sondés disent qu’ils voudraient arrêter de travailler
  • 54% poursuivraient leur formation
  • 53 % prendraient plus de temps pour leur famille
  • 22% travailleraient en indépendant
  • 35% consommeraient plus durablement
  • 59% des moins 35 ans pensent que tôt ou tard on introduira un revenu de base.

1. Travail et bénévolat

Seulement 2% des Suissesses et des Suisses estiment qu’ils arrêteraient sûrement de travailler avec un revenu de base inconditionnel. 8% des sondés pensent qu’ils arrêteraient suivant les circonstances. 

L’argument des opposants qu’un RBI pourrait démotiver les gens de travailler est ainsi largement démenti. Surtout, l’argument que les jeunes perdraient leur goût à progresser se révèle totalement faux : en effet, seulement 3% des sondés de moins de 35 ans pensent qu’ils perdraient leur motivation à travailler. 

Avec un revenu de base inconditionnel, 40% des Suisses s’engageraient davantage dans le bénévolat. 

2. Famille

Avec le RBI, 53% des Suisses voudraient passer plus de temps en famille. Ainsi se confirme l’argument qu’un revenu de base renforce les familles. Les personnes au revenu modeste (-de 5000 CHF/mois) se réjouiraient encore davantage de passer plus de temps avec leurs familles (66%). 

3. Education et Formation

54% des Suisses complèteraient leur formation avec un RBI. Surtout les femmes (56%), les jeunes entre 18 et 34 ans (70%), les familles avec enfants (61%) et les personnes avec un niveau d’éducation moyen ou bas. Dans un monde du travail évoluant de plus en plus vite, le revenu de base inconditionnel permet aux personnes de garder une longueur d’avance sur le marché du travail.

4. Entrepreneuriat

Un résultat surprenant est qu’avec le RBI, 22% des Suisses se verraient bien travailler en tant qu´indépendant. La capacité d’innovation qui caractérise la Suisse depuis toujours en sortirait renforcée pour l’avenir. 

De plus, 67% s’estiment convaincu par l’argument qu’un RBI éliminerait les peurs existentielles, ce qui renforcerait leur capacité d’initiatives personnelles et d’activités autogérées.

5. Consommation durable

Un effet secondaire positif est que le RBI inciterait 35% des sondés à acheter plus durable. Chez les moins de 35 ans, ce pourcentage s’élève à 50%.

6. Un jour, le RBI ?

Le revenu de base deviendra-t-il une réalité? Chez la “génération Y” (20-35 ans), 59% sont convaincues qu’un RBI sera introduit dans l’avenir en Suisse.

* * *

Liens

Contact

Suisse-romande :

Suisse-allemande :

revenu de base inconditionnel enfant

revenu de base inconditionnel enfant

Stephen Collins- Encore une partie de campagne gâchée par le crocodile

Stephen Collins- Encore une partie de campagne gâchée par le crocodile

Ni Obama ni Castro ! Entretien avec deux libertaires cubains

Ni Obama ni Castro ! Entretien avec deux libertaires cubains

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out