ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Avec Ensemble, Pier Paolo Calzolari réorchestre son œuvre

Avec Ensemble, Pier Paolo Calzolari réorchestre son œuvre

Pousser la musicalité de l'œuvre jusqu'à la faire sonner comme un orchestre avec ses variations, la dernière exposition de Calzolari en a fait sa partition. Et ça swingue, pour le moins.

Avec cette nouvelle exposition chez Kamel Mennour, Pier Paolo Calzolari revient cette année à sa pratique originelle en tentant de la dépasser avec de nouvelles œuvres et de plus anciennes datant de 1965 à aujourd'hui. Il y affirme une nouvelle musicalité et voudrait tout faire résonner Ensemble, quitte à se confronter à l'histoire de l'art et surtout au suprématisme du Kazimir Malevitch de Carré Noir qui affirmait que «créer cela veut dire vivre, produire perpétuellement des choses nouvelles

Figure majeure de l'Arte povera, Pier Paolo Calzolari ne se limite pas à ce registre, n'hésitant jamais à pousser du côté du Minimal art quand une œuvre peut se réduire à une simple ligne horizontale, ou à une branche évoquant un corps, voir une droite ou encore vers l'art conceptuel avec ses recours au langage, et l'intégration de phrases dans ses sculptures.

Sa déclaration liminaire à propos de sa première œuvre emblématique La Maison Idéale de 1968 était : « Je voudrais donner à savoir que je veux l'expansion, la démocratie, la folie, l'alchimie, la démence, la rythmique, l'horizontalité. Je veux dire que je veux être élémentaire, je dis que je veux commettre des actes de passion».

Pier Paolo Calzolari régénère ici sa syntaxe et fonde, avec Ensemble, un nouveau monde plastique réaccordant ses pulsions poétiques avec plomb, cuivre, bois, sel, structure givrante et givre, encre, feu, fleur et noix… Ce vocabulaire du quotidien qui joue au bord du monde sensible et qui laisse parler l'invisible du suggéré.  Une œuvre toute en ruptures qui traque l'art dans l'aventure du quotidien par un retour au primitif, voir au primordial.

Pier Paolo Calzolari -  Ensemble du 29 janv.-05 mars 2016
Galerie Kamel Mennour  47, rue Saint-André des arts75006 Paris
Mardi au samedi de 11h00 - 19h00

Ni Obama ni Castro ! Entretien avec deux libertaires cubains

Ni Obama ni Castro ! Entretien avec deux libertaires cubains

Dandysme et vie des saints aménagée chez le baron Corvo

Dandysme et vie des saints aménagée chez le baron Corvo

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out