ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Slow Life,  diggers du nouveau son berlinois

Slow Life, diggers du nouveau son berlinois

Leur nom explique tout : Slow Life à entendre comme slow food. Ce collectif berlinois à l'identité marquée n'aime rien moins que de construire lentement une base de followers, sans jamais s'en tenir aux diktats des boîtes et labels techno contemporains pour lesquels accélération reste le maître-mot, avec comme corollaire, dépréciation rapide des titres et des nouveaux venus qui brillent un instant avant de retrouver l'anonymat. Pour lutter contre cette tendance à l'oubli, les six membres du groupe (et label) font avant tout office de diggers, traquant les vieux sons pour construire du neuf à partir de titres méconnus mixés à leurs propres compositions. Méconnus mais forcément intéressants ; on reste entre gens de bonne compagnie …

Slow Life est constitué de six membres, trois DJs : Laurine, Cecillio et DJ Tree, un producteur S.Moreira et un graphic designer Santi Uribe : une bande d'italo-espagnols rassemblés autour d'une idée, qui définit non seulement leur pratique, mais aussi leur mode de vie. Laid back, mais le son produit vaut largement le détour. Comme si l'indolence méditerranéenne avait envahi les rives de la Spree. Laissez couler l'azur …

Les Downtown Boys : punks, américains, communistes et très énervés

Les Downtown Boys : punks, américains, communistes et très énervés

Stéphane Padovani : maintenir le langage pour ne pas disparaître au monde

Stéphane Padovani : maintenir le langage pour ne pas disparaître au monde

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out