ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Baroque’n’roll, frivole et déjantée, la revue "The Hole" fait revivre la "movida" des années 80

Baroque’n’roll, frivole et déjantée, la revue "The Hole" fait revivre la "movida" des années 80

Revisitée en revue burlesque et rock'n'roll, et politiquement féroce, La Movida espagnole des 80's ressuscite au casino de paris avec une revue menée par la Pepa Charro en personne. On y court !

Adulé par Bowie, Madonna et Dita Von Teese, The Hole, le show-cabaret espagnol qui ne désemplit pas depuis sa création en 2011, débarque au Casino de Paris. Cette flamboyante comédie a su retrouver le ton et la liberté d'expression de la Movida des années 80 ; la star, Pepa Charro, étant même à l'affiche des derniers Almodovar.

Elle y joue les aventures tumultueuses de la Terremoto de Alcorcón, flamboyante diva composite de Rita Hayworth, Cher et Circé. La scène y montre son antre, le fameux trou (The Hole) où, vivant avec son rat Cristobal, elle accueille à la bonne franquette, chaque nuit, toutes sortes de créatures : aussi foutraques qu'androgynes et bien sûr vénéneuses, comme par exemple : la superbe Vinila von Bismarck.

Mixant les registres du théâtre, du cabaret, du cirque et du burlesque, The Hole glose sur l'Espagne des années 80 enivrée par la Movida, comme un souvenir de ce qui pourrait revenir … (Podemos ?). Et si la première partie, constituée des monologues de l'héroïne, tire à boulets rouges sur le gratin politique et culturel actuel ; la seconde, prend tous les atours d'une fête baroque’n’roll, frivole et déjantée.

En clin d'œil appuyé au Rocky Horror Show, symbole du glam-rock britton, le show met une baffe à la réaction espagnole, lui rappelant que le glam-rock avec ses symboles androgynes date de 1973, quand la libéralisation des mœurs au-delà des Pyrénées ne date que de l'an passé. En prenant le rôle-titre de maître de cérémonie, à l'origine écrit pour un homme, Pepa Charro donne au spectacle des accents politiques et sociaux. Pour lutter contre les discriminations et revendiquer l'égalité des droits pour tous. « Si l'Espagne a légalisé le mariage homosexuel en juillet 2015, il y a encore fort à faire en matière de liberté civile et sexuelle. »

Adapté en français par Frédéric Proust (H, Caméra Café), vous ne manquerez pas d'y retrouver Gynold, une femme fluorescente ; Marilyn, une blonde pulpeuse ; Supergold, un Apollon qui défie les lois de la gravité ; Pony Loco, aussi fougueux qu'un jeune poney. Ou encore Madame, une effeuilleuse burlesque et tatouée. Finalement, Platon et Terremoto ne nous parlent que de philosophie. Prenez vos tickets ! 

 

 

The Hole jusqu'au 24 janvier 2016
Casino de Paris 16, rue de Clichy 75009 Paris
Places de 30 à 85 €

Un point de vue féministe sur les agressions sexuelles de la nuit de Nouvel An à Cologne

Un point de vue féministe sur les agressions sexuelles de la nuit de Nouvel An à Cologne

Rundek, Isabel & Cargo : "My Between", par Nina Rendulic

Rundek, Isabel & Cargo : "My Between", par Nina Rendulic

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out