ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Tasya Van Ree, Madame Cowboy, photosensible

Tasya Van Ree, Madame Cowboy, photosensible

Le trio Johnny Depp, Amber Heard et Tasya Van Reese a quelque chose des amours qui déchiraient et raccommodaient les surréalistes. Des trois, à notre avis, la plus créative est la moins connue : la photographe Tasya Van Ree.  Et donc facteur de désordre.

 
• Tasya Van Ree

• Tasya Van Ree

 
• Tasya Van Ree

• Tasya Van Ree

 
 
 

Tasya van Ree est une photographe au bord de la reconnaissance internationale, qu'on peut définir en quatre mots :  sensualité, lyrisme, intimité et romantisme. A la fois peintre, photographe et réalisatrice, la force de son univers tient à la façon qu'elle a de l'organiser par fragments qu'elle redispose ensuite à façon, entre désir et violence, mais toujours à la limite de la méditation.  


A lui trouver un modèle, on affirme sans détour qu'elle aura dépassé la qualité sado-maso des clichés glacés/désirants d'un Helmut Newton, pour lui redonner un sourire typiquement féminin. Pas vraiment désarmé face au monde, mais en léger recul par rapport à l'objet, tout en le façonnant à son œil pour lui donner la forme voulue par son cadre. Qu'elle s'intéresse à des stars, des inconnus remarquables, des objets ou des végétaux, ou se laisser porter par son amour pour sa muse, Amber Heard, un style est à l'œuvre qui bientôt portera son nom. À travers ses clichés, nous percevons l’intensité et l'essence même des personnes ou des paysages, comme un commentaire visuel de la vie. 

 
 
 
• Tasya Van Ree

• Tasya Van Ree

 
• Tasya Van Ree

• Tasya Van Ree

 
 
Star Trek à Salo, le fascisme des images, mis en évidence par Éric Alcyon

Star Trek à Salo, le fascisme des images, mis en évidence par Éric Alcyon

Le spacelab de RAS G, l'astronaute roots

Le spacelab de RAS G, l'astronaute roots

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out