Ryan, ami du jeune Curtis décédé à Antony, relaxé mais emprisonné à Fleury

Mercredi, Ryan S. comparaissait devant le tribunal d’Evry. Accusé de jet de projectile sur les forces de l’ordre, il s’était évadé du commissariat où il avait été placé en garde à vue, avant de se rendre aux forces de l’ordre. Relaxé pour le caillassage, cet ami proche de Curtis, décédé début mai alors qu’il fuyait un contrôle de police, a été écroué le jour-même.

A Châlons-en-Champagne, de jeunes migrants montent sur scène pour raconter leur histoire

De jeunes migrants ont joué un spectacle inspiré de leur propre vie, qu’ils ont entièrement écrit. Un projet théâtral intitulé « de l’un à l’autre », qui a permis de découvrir des jeunes bourrés de talent, d’énergie, d’humour et de générosité, bien loin de l’image misérabiliste qu’on leur colle habituellement. Reportage à Châlons-en-Champagne.

Mort d’Adama Traoré : des avancées chèrement payées par la famille

Les proches d’Adama ne désarment pas. Samedi, ils marcheront pour réclamer « justice et vérité pour Adama », comme ils le font depuis un an. Depuis, l’enquête a connu de nombreux rebondissements. Le procureur de Pontoise, Yves Jannier, critiqué pour sa gestion de l’affaire, a été muté. A la demande de la famille et de son défenseur, Maître Yassine Bouzrou, le dossier a été transféré à Paris. Pas moins de quatre expertises légales ont été réalisées. Toutes évoquent un syndrome asphyxique, mais sans répondre précisément à la question de savoir si l’interpellation du jeune homme est bien la cause de sa mort.

Le travail, pénible ? pas en Macronie

Décrié par le patronat, le compte pénibilité, qui devait permettre aux salariés travaillant dans des conditions difficiles de partir à la retraite plus tôt, sera largement raboté et son financement reporté sur la Sécurité sociale. Une partie des critères disparaît purement et simplement, tout comme le mot lui-même. Logique, puisqu’en Macronie, le travail ne peut en aucun cas être « pénible ».

Et soudain, l’évidence : Jupiter, c’est pas un titre, c’est un pseudo!

Beaucoup sur les blogs (mais pas dans les Big Médias, je vous rassure tout de suite) appellent à une sixième république, vu la concentration de pouvoirs dont bénéficie notre Louis-Napoléon Macron. Certes, certes - mais une réforme politique ne servira à rien si elle ne s’accompagne pas, en profondeur, d’une réflexion sur le rôle de l’État, sur la nature de sa démocratie et surtout sur le pouvoir réel de ses citoyens.